Le Saint Coran

Français Arabe
< Sourate précédenteIndex du CoranSourate suivante >

Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.


1. Alif. Lâm. Râ. Voici les versets du Livre sage.

2. Est-il si étonnant pour les hommes que Nous ayons inspiré à l'un d'entre eux d'avertir ses semblables et d'annoncer aux croyants qu'une récompense les attend auprès de leur Seigneur en raison de leur sincérité ? Les mécréants disent : " Celui-là est un véritable sorcier ! "

3. Certes, votre Seigneur, c'est Dieu (Allâh) , qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis s'est établi sur le Trône, dirigeant toute chose. Il n'y a pas d'intercesseur, sauf après qu'Il a donné Sa permission. C'est Lui, Dieu, votre Seigneur ! Donc, adorez-le ! Ne réfléchissez-vous pas ?

4. C'est à Lui que, tous, vous retournez. Telle est la promesse de Dieu en toute Vérité. C'est Lui qui produit la création, puis la renouvelle afin de récompenser avec équité ceux qui ont cru et ont accompli des œuvres pies. Quant à ceux qui ont refusé de croire, une boisson brûlante et un châtiment douloureux leur sont destinés pour prix de leur mécréance.

5. C'est Lui qui fait du soleil une clarté et de la lune une lumière, dont Il a déterminé les phases afin que vous connaissiez le nombre des années et le comput. Dieu n'a créé cela que par la Vérité. Il expose les signes pour les gens doués de savoir.

6. Certes, dans la succession de la nuit et du jour, dans ce que Dieu a créé dans les cieux et sur la terre, il y a des signes pour les gens qui Le craignent.

7. Quant à ceux qui ne souhaitent pas Notre rencontre, sont satisfaits de la vie de ce monde et y trouvent l'apaisement, ceux qui restent indifférents à Nos signes,

8. ceux-là auront le Feu comme refuge pour ce qu'ils se seront acquis.

9. Mais ceux qui croient et accomplissent des œuvres pies, leur Seigneur les dirigera à cause de leur foi. Les fleuves couleront à leurs pieds dans les Jardins de délice.

10. Là, leur invocation sera : " Gloire à toi, O Dieu ! ", leur salutation : " Paix ! " et la fin de leur invocation : " Louange à Dieu, Seigneur des mondes ! "

11. Si Dieu hâtait le malheur destiné aux hommes comme eux-mêmes se hâtent vers le bonheur, leur terme serait déjà accompli ; mais Nous laissons ceux qui ne souhaitent pas Notre rencontre marcher aveuglément dans leur rébellion.

12. Lorsque le malheur atteint l'homme, il Nous implore couché sur le côté, assis ou debout ; mais quand Nous avons écarté de lui ce malheur, il passe comme s'il ne Nous avait pas appelé pour le mal qui le frappait. C'est ainsi que les actions des transgresseurs sont enjolivées à leurs yeux.

13. Nous avons fait périr avant vous des générations lorsqu'elles ont fait preuve d'iniquité. Leurs envoyés leur avaient apporté des preuves évidentes, mais elles n'y ont pas cru. Nous rétribuons ainsi les coupables.

14. Nous vous avons ensuite établis sur la terre comme leurs successeurs afin de voir comment vous agiriez.

15. Lorsque leur sont récités Nos versets évidents, ceux qui ne souhaitent pas Notre rencontre disent : " Apporte-nous un coran autre que celui-ci, ou modifie celui-ci ! ". Dis : " Il ne m'appartient pas de le modifier de mon propre chef ; je ne fais que suivre ce qui m'a été révélé. Certes, je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d'un jour terrible ! "

16. Dis : " Si Dieu l'avait voulu, je ne vous l'aurais pas récité et je ne vous l'aurais pas fait connaître. Avant de le faire, j'avais déjà passé parmi vous le temps d'une vie. Ne comprenez-vous pas ? "

17. Qui est plus inique que celui qui forge un mensonge contre Dieu ou celui qui renie Ses signes ? Il ne donne pas le bonheur aux coupables.

18. Ce qu'ils adorent en dehors de Dieu ne peut ni leur nuire, ni leur être utile. Ils disent : " Ce sont nos intercesseurs auprès de Dieu ! " Dis : " Allez-vous renseigner Dieu sur ce qu'Il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre ? Qu'Il soit glorifié et exalté au-dessus de ce qu'ils Lui associent ! "

19. Les hommes ne formaient qu'une seule communauté, puis ils se sont divisés. Si une Parole de ton Seigneur n'était pas intervenue précédemment, un jugement aurait été rendu au sujet de leur différends.

20. Ils disent : " Si seulement un signe lui avait été envoyé de la part de son Seigneur ! " Dis : " Le mystère n'appartient qu'à Dieu. Attendez donc ! Certes, j'attendrai avec vous ! "

21. Quand Nous faisons goûter aux hommes une miséricorde après qu'un malheur les a touchés, voilà qu'ils usent de stratagèmes pour déjouer Nos signes. Dis : " Dieu est plus prompt à user de stratagèmes, et Nos envoyés (les anges) consignent les vôtres par écrit ".

22. C'est Lui qui vous fait aller sur la terre et sur la mer. Ainsi, vous étiez montés sur des bateaux qui voguaient grâce à un bon vent, et les hommes s'en réjouissaient. Un vent impétueux se leva et des vagues les assaillirent de tous côtés au point qu'ils s'en croyaient enveloppés. Ils implorèrent Dieu avec une dévotion sincère : " Si tu nous sauves de là, nous serons parmi les reconnaissants ! ".

23. A peine Dieu les eut-il sauvés qu'ils semèrent sur terre la discorde et l'injustice. " O vous, hommes ! Votre révolte se tournera contre vous après l'éphémère jouissance de la vie de ce monde ; vous reviendrez vers Nous et Nous vous aviserons de ce que vous faisiez ".

24. La vie de ce monde est seulement comparable à une eau que Nous faisons descendre du ciel et qui se mélange aux plantes de la terre dont se nourrissent les hommes et les bêtes. Alors, la terre revêt sa parure et s'embellit, et ses habitants s'imaginent qu'ils ont le pouvoir sur elle. Notre ordre survient alors, de nuit ou de jour, et Nous en faisons un champ moissonné, comme si, la veille, elle n'avait pas été florissante. C'est ainsi que Nous exposons Nos signes pour les hommes qui méditent.

25. Dieu appelle à la Demeure de Paix et Il guide qui Il veut vers une voie droite.

26. A ceux qui font le bien échoit la belle récompense, et plus encore. Nulle poussière, nul opprobre ne couvriront leurs visages. Ceux-là seront les hôtes du Paradis où ils demeureront à jamais.

27. Quant à ceux qui ont commis de mauvaises actions, leur rétribution sera égale au mal qu'ils ont fait, et ils seront couverts d'opprobre. Ils n'auront pas de défenseur contre Dieu. Leurs visages seront comme recouverts d'un lambeau de nuit épaisse. Tels seront les hôtes du Feu ; ils y demeureront à jamais.

28. Un jour Nous les rassemblerons tous, puis Nous dirons aux associateurs : " Restez à vos places, vous et vos associés ! " Nous les séparerons alors les uns des autres. Leurs associés diront : " Ce n'est pas nous que vous adoriez !

29. Dieu suffit pour témoigner entre nous et vous que nous restions indifférents à votre adoration ".

30. A ce point, chaque être éprouvera les conséquences de ses actions passées. Tous seront ramenés à Dieu, leur vrai Maître, et ce qu'ils avaient inventé les abandonnera.

31. Dis : " Qui donc vous dispense une nourriture céleste et terrestre ? Qui dispose de l'ouïe et des regards ? Qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant ? Et qui gouverne le cours des choses ? " Ils répondront : " C'est Dieu ! " Dis : " Ne Le craindrez-vous pas ? "

32. Tel est Dieu, votre Seigneur, la Vérité ! Et qu'y a-t-il hors de la Vérité, sinon l'erreur ? Comment, alors, pouvez-vous vous détourner ?

33. Ainsi s'est réalisée la Parole de ton Seigneur à l'encontre des pervers, selon laquelle ils ne croient pas.

34. Dis : " S'en trouve-t-il un, parmi vos associés, qui produise la création et, ensuite, la renouvelle ? " Dis : " Dieu produit la création, puis Il la renouvelle. Comment, alors, pouvez-vous déraisonner ? "

35. Dis : " Y a-t-il parmi vos associés quelqu'un qui dirige vers la Vérité ? " Dis : " Dieu dirige vers la Vérité. Eh quoi ! Celui qui dirige vers la Vérité n'est-il pas plus digne d'être suivi que celui qui ne dirige que s'il est lui-même dirigé ? Qu'avez-vous donc à juger de la sorte ? "

36. La plupart des gens ne suivent qu'une opinion. Or, une opinion n'a aucun poids au regard de la Vérité. Dieu sait parfaitement ce qu'ils font.

37. Ce coran n'est pas inventé par un autre que Dieu, mais il est la confirmation de ce qui existait avant lui et l'explication, par le Seigneur des mondes, du Livre qui ne renferme aucun doute.

38. S'ils disent : " Il l'a inventé ", réplique : " Apportez donc une sourate semblable à ceci, et appelez qui vous pouvez en dehors de Dieu, si vous êtes véridiques ".

39. Mais non !, ils traitent de mensonge ce que leur savoir ne peut embrasser et ce dont l'interprétation ne leur est pas parvenue. Ceux qui avaient vécu avant eux avaient crié au mensonge de la même façon. Vois donc quelle a été la fin des iniques !

40. Il y en a parmi eux qui y croient et d'autres qui n'y croient pas ; mais ton Seigneur connaît les fauteurs de trouble.

41. S'ils te traitent de menteur, dis : " A moi mes actes, à vous les vôtres. Vous êtes innocents de ce que je fais, et moi je suis innocent de ce que vous faites ".

42. Parmi eux, certains t'écoutent. Mais peux-tu faire entendre les sourds s'ils ne raisonnent pas ?

43. Parmi eux, certains te regardent. Mais toi, peux-tu guider les aveugles, s'ils ne voient pas ?

44. Dieu ne lèse en rien les hommes, mais ce sont les hommes qui se lèsent eux-mêmes.

45. Le Jour où Il les rassemblera, ce sera comme s'ils n'étaient restés [dans leurs tombeaux] qu'une seule heure du jour, et ils se reconnaîtront mutuellement. Ceux qui niaient la rencontre avec Dieu auront perdu et n'auront pas été dirigés.

46. Soit que Nous te montrions une partie de ce que Nous leur promettons, soit que Nous te rappelions à Nous sans attendre, c'est à Nous qu'ils reviendront. Ensuite, c'est Dieu qui sera témoin de leurs agissements.

47. Pour chaque nation il y a un envoyé. Lorsque son envoyé arrive, il est statué entre ses membres avec équité et ils ne sont pas lésés.

48. Ils disent : " Quand donc se réalisera cette promesse, si vous êtes véridiques ? "

49. Dis : " Je ne possède le pouvoir de me faire à moi-même ni mal, ni bien, sauf en ce que Dieu veut ". A chaque communauté est assigné un terme. Lorsque son terme arrive, elle ne peut ni le retarder d'une heure, ni l'avancer.

50. Dis : " Que vous en semble ? Si Son châtiment doit vous atteindre, que ce soit de nuit ou de jour, qu'ont donc les coupables à en réclamer la venue ?

51. N'y croirez-vous donc que plus tard, lorsqu'il surviendra, alors que maintenant vous en réclamez la venue avec insistance ? "

52. On dira ensuite à ceux qui ont été iniques : " Goûtez le châtiment éternel ! Etes-vous rétribués pour autre chose que ce que vous avez accompli ? "

53. Ils s'enquerront auprès de toi : " Cela est-il vrai ? " Réponds : " Oui, par mon Seigneur, cela est bien vrai, et vous ne pouvez rien contre la Puissance de Dieu ! "

54. Toute âme chargée d'iniquité, si elle possédait toutes les richesses de la terre, voudrait les donner pour son rachat. Ceux qui auront des regrets les dissimuleront en voyant le châtiment. Mais il aura été jugé entre eux avec équité et ils ne seront pas lésés.

55. Certes, tout ce qui est dans les cieux et sur la terre appartient à Dieu. La promesse de Dieu est Vérité, mais la plupart des hommes ne le savent pas.

56. C'est Lui qui fait vivre et fait mourir, et à Lui vous retournerez.

57. O hommes ! Il vous est déjà parvenu une exhortation de votre Seigneur, une guérison pour les cœurs malades, une Guidance et une Miséricorde pour les croyants.

58. Dis : " C'est là un effet de la Grâce de Dieu et de Sa Miséricorde : qu'ils s'en réjouissent donc ! C'est un bienfait meilleur que ce qu'ils amassent ! "

59. Dis : " Avez-vous considéré ce que Dieu a fait descendre pour votre subsistance ? Vous avez déclaré certaines de ces choses illicites et d'autres licites. " Dis : " Dieu vous y a-til autorisé ? Ou bien forgez-vous des inventions contre Lui ? "

60. Que penseront, le Jour de la Résurrection, ceux qui forgeaient un mensonge contre Dieu ? Certes, Dieu est Maître de la Grâce envers les hommes, mais la plupart d'entre eux ne sont pas reconnaissants.

61. Jamais tu ne t'occuperas d'une chose, tu ne réciteras un passage du Coran, et jamais vous n'accomplirez une action sans qu'au même moment Nous en soyons témoin. Pas même le poids d'un atome n'échappe à ton Seigneur, que ce soit sur la terre ou dans les cieux, et il n'existe rien de plus petit ni de plus grand que cela qui ne soit inscrit dans un Livre explicite.

62. O vraiment, les amis de Dieu n'éprouveront pas de peur et ils ne seront pas affligés :

63. à ceux qui croient en Dieu et qui Le craignent

64. est réservée la bonne nouvelle dans ce monde et dans l'Autre. Les paroles de Dieu ne varient point : c'est là le bonheur suprême.

65. Que leurs dires ne t'attristent pas. La puissance entière appartient à Dieu. Il est Celui qui entend et sait tout.

66. Tout ce qui est dans les cieux et sur la terre n'appartient-il pas à Dieu ? Que suivent donc ceux qui implorent des associés en dehors de Dieu ? Ils ne suivent que des conjectures et ne font que s'abuser.

67. C'est Lui qui a fait pour vous la nuit pour que vous y trouviez le repos et le jour pour vous permettre de voir. Il y a vraiment là des signes pour qui sait entendre.

68. Ils ont dit : " Dieu a pris un enfant ". Gloire à Lui ! Il est le Riche ! A Lui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Avez-vous quelque autorité pour parler ainsi ? Ou dites-vous sur Dieu ce que vous ne savez pas ?

69. Dis : " Ceux qui forgent un mensonge contre Dieu ne connaîtront pas le bonheur ".

70. Ils auront une jouissance momentanée en ce monde, après quoi ils retourneront vers Nous, et Nous leur ferons goûter le châtiment rigoureux pour prix de leur mécréance.

71. Relate-leur l'histoire de Noé, lorsqu'il dit à son peuple : " O mon peuple ! Si ma présence parmi vous et mon rappel des signes de Dieu vous sont pénibles, moi je m'en remets à Dieu. Mettez-vous donc d'accord sur votre dessein et rassemblez vos associés sans que votre affaire vienne vous tourmenter. Puis finissez-en avec moi, et ne me faites pas attendre !

72. Si vous tournez le dos, [rappelez-vous que] je ne vous ai pas demandé de rétribution. Ma rétribution n'incombe qu'à Dieu et j'ai reçu l'ordre d'être de ceux qui se soumettent (à Lui : muslimûn) ".

73. Ils le traitèrent de menteur et Nous le sauvâmes alors dans le navire, lui et ceux qui étaient avec lui. Nous en avons fait des successeurs, et Nous avons noyé ceux qui avaient rejeté Nos signes. Vois donc quelle a été la fin de ceux qui avaient été avertis.

74. Par la suite, Nous avons dépêché au même peuple des envoyés qui sont venus à eux avec des preuves évidentes. Mais ces gens n'étaient pas disposés à croire à ce qu'ils avaient nié auparavant. C'est ainsi que Nous mettons un sceau sur les cœurs qui transgressent.

75. Par la suite, Nous avons envoyé Moïse et Aaron avec Nos signes à Pharaon et aux notables de son entourage ; mais ils se sont enflés d'orgueil et conduits en coupables.

76. Lorsque la Vérité leur vint de Notre part, ils s'écrièrent : " C'est manifestement de la magie ! "

77. Moïse dit : " Comment pouvez-vous parler ainsi de la Vérité lorsqu'elle vous est parvenue ! Serait-ce de la magie ? Non, car les magiciens ne peuvent pas prospérer ! "

78. Ils dirent : " Es-tu venu à nous pour nous détourner de ce que nous avons trouvé chez nos pères, et pour que le pouvoir sur terre vous appartienne à tous les deux ? Nous n'avons pas confiance en vous ! "

79. Pharaon dit : " Amenez-moi les magiciens les plus experts ! "

80. Lorsque les magiciens furent venus, Moïse leur dit : " Jetez ce que vous avez à jeter ! "

81. Lorsqu'ils eurent jeté, Moïse dit : " Ce que vous avez apporté est de la magie : Dieu en montrera la vanité. Dieu ne fait pas prospérer l'œuvre des corrupteurs.

82. Dieu, par Ses paroles, confirme la Vérité, dussent les coupables en concevoir du dépit ! "

83. Personne ne crut en Moïse, sauf une lignée de son peuple, les autres craignant d'être éprouvés par Pharaon et par leurs propres chefs. Car Pharaon était arrogant sur la terre et il était au nombre des transgresseurs.

84. Moïse dit : " O mon peuple ! Si vous croyez en Dieu, remettez-vous en à Lui si vous Lui êtes soumis ".

85. Ils dirent alors : " Nous nous en remettons à Dieu ! Notre Seigneur, ne nous expose pas à la persécution des impies et

86. sauve-nous par Ta Miséricorde de ce peuple de mécréants ! "

87. Nous avons révélé à Moïse et à son frère : " Allez en Egypte avec votre peuple et construisez-y des maisons dont vous ferez des oratoires. Accomplissez la prière, et annonce la bonne nouvelle aux croyants ".

88. Moïse dit : " Notre Seigneur ! Tu as donné à Pharaon et à ses notables des parures et des biens dans la vie de ce monde tant et si bien qu'ils se sont écartés de Ton chemin. Notre Seigneur ! anéantis leurs richesses, endurcis leurs cœurs et fais qu'ils ne croient qu'au moment où ils verront le châtiment douloureux ".

89. Dieu dit : " Votre demande a été exaucée. Tous deux, tenez-vous dans la rectitude et ne suivez pas le chemin de ceux qui ne savent rien ".

90. Nous fîmes traverser la mer aux fils d'Israël. Pharaon et ses armées les poursuivirent avec acharnement et hostilité jusqu'à ce que, sur le point d'être noyé, Pharaon s'écrie : " Je crois qu'il n'y a de dieu que Celui en qui croient les fils d'Israël, et je fais partie de ceux qui Lui sont soumis ! "

91. Dieu dit : " Tu en es là maintenant, alors qu'avant tu t'es montré rebelle et tu as été parmi les corrupteurs.

92. Pourtant, aujourd'hui, Nous allons te sauver en ton corps afin que tu sois un signe pour ceux qui viendront après toi. Certes, bien des hommes ne prêtent aucune attention à Nos signes ".

93. Nous avons établi pour les fils d'Israël une résidence sûre et Nous leur avons dispensé de bonnes choses pour leur subsistance. Des divergences ne se sont élevées entre eux qu'après que la Science leur soit parvenue. Certes, le Jour de la Résurrection, ton Seigneur se prononcera entre eux sur l'objet de leurs disputes.

94. Si tu es dans le doute au sujet de ce que Nous t'avons révélé, interroge ceux qui lisent les Ecritures envoyées avant toi,

95. et ne sois jamais de ceux qui nient les signes de Dieu, sans quoi tu ferais partie des perdants.

96. Certes, ceux contre qui s'est réalisée la parole de ton Seigneur [concernant les coupables] ne croiront pas,

97. quand bien même tous les signes leur parviendraient, tant qu'ils ne verront pas le châtiment douloureux.

98. S'il en était autrement, une cité croyante aurait été sauvée par sa foi. Mais cela n'est arrivé qu'au peuple de Jonas : lorsqu'il a cru, Nous avons écarté de lui le châtiment ignominieux en ce monde et Nous lui avons accordé une jouissance temporaire.

99. Si ton Seigneur le voulait, tous les habitants de la terre croiraient. Peux-tu, toi, contraindre les hommes à être croyants ?

100. Aucune âme ne peut croire si ce n'est avec la permission de Dieu. Il jette l'opprobre sur ceux qui ne raisonnent pas.

101. Dis : " Considérez ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre : ni les signes, ni les avertissements ne sont utiles aux gens qui ne croient pas ".

102. Qu'attendent-ils donc, sinon des jours semblables à ceux des générations qui les ont précédés ? Dis : " Attendez ! Moi, j'attendrai avec vous ! "

103. Nous délivrerons ensuite Nos envoyés et ceux qui croient, car il est juste que Nous délivrions les croyants.

104. Dis : " O les hommes ! Si vous êtes dans le doute au sujet de ma religion, sachez que je n'adore pas ceux que vous adorez en dehors de Dieu, mais que j'adore Dieu, Celui qui vous rappellera à Lui. Il m'a été ordonné d'être croyant ".

105. De même il m'a été dit : " Consacre ton dessein à la Religion en pur croyant (hanîf) . Ne sois pas au nombre des associateurs.

106. N'implore pas, en dehors de Dieu, ce qui ne peut ni te servir, ni te nuire. Si tu agissais ainsi, tu serais parmi les iniques.

107. Si Dieu te frappe d'un mal, nul autre que Lui ne l'écartera de toi. S'Il veut pour toi un bien, nul ne détournera de toi Sa grâce. Il en gratifie qui Il veut parmi Ses serviteurs. Il est le Pardonneur, le Clément ".

108. Dis : " O vous, les hommes ! La Vérité vous est parvenue de votre Seigneur. Quiconque est bien guidé n'est guidé que pour lui-même. Et quiconque s'égare ne s'égare qu'à son propre détriment. Je ne suis pas pour vous un garant ".

109. Suis donc ce qui t'es révélé, et prends patience jusqu'à ce que Dieu vienne juger. Il est le meilleur des juges.


Parole de Dieu révélée à Sayyidina Muhammad, paix et prière soit sur lui, et traduite en français par Jean-Louis Michon. Publié avec l'autorisation AlTafsir.com