Le Saint Coran

Français Arabe
< Sourate précédenteIndex du CoranSourate suivante >

Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.


1. Tâ. Hâ.

2. Nous n'avons pas fait descendre sur toi le Coran pour te rendre malheureux,

3. mais comme un Rappel pour quiconque craint Dieu,

4. comme une révélation de Celui qui a créé la terre et les cieux élevés,

5. le Miséricordieux qui siège sur le Trône.

6. A Lui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre, et ce qui est entre les deux, et ce qui est sous la terre.

7. Peu importe que tu parles à voix forte [ou faible] : Lui, certes, connaît parfaitement ce qui est secret et ce qui est le mieux caché.

8. Dieu ! Il n'y a de dieu que Lui. A Lui appartiennent les plus beaux noms.

9. L'histoire de Moïse t'est-elle parvenue ?

10. Lorsqu'il vit un feu, il dit à sa famille : " Restez ici ! J'ai aperçu un feu ; peut-être vous en rapporterai-je un tison ou trouverai-je grâce à ce feu une direction ? "

11. Comme il s'en approchait, on l'appela : " O Moïse !

12. Je suis, en vérité, ton Seigneur ! Ote tes sandales : tu es dans la vallée sainte de Tuwa.

13. Je t'ai choisi. Ecoute ce qui t'est révélé :

14. Moi, en vérité, je suis Dieu ! Il n'y a de dieu que Moi. Adore-Moi donc et observe la prière pour te souvenir de Moi.

15. Oui, l'Heure viendra ! Je veux la tenir secrète pour que chaque âme soit rétribuée selon ses œuvres.

16. Ne t'en laisse pas détourner par celui qui n'y croit pas et qui suit ses passions, sinon tu périras.

17. Que tiens-tu donc dans ta main droite, ô Moïse ? "

18. Il répondit : " C'est mon bâton, sur lequel je m'appuie et avec lequel je rabats le feuillage vers mes moutons ; il me sert encore à d'autres usages ".

19. Dieu dit : " Jette-le, ô Moïse ! "

20. Il le jeta, et le voici devenu un serpent qui rampait.

21. Dieu dit : " Saisis-le et ne crains rien ! Nous le ferons revenir à sa forme première.

22. Serre ta main sur ton giron ; elle en sortira blanche, indemne de tout mal. Ce sera là un autre prodige

23. pour que Nous te montrions quelques-uns de Nos plus grands signes.

24. Rends-toi auprès de Pharaon ; c'est vraiment un rebelle ! "

25. Moïse dit : " Mon Seigneur ! Elargis ma poitrine,

26. facilite ma tâche,

27. et dénoue le nœud de ma langue

28. afin qu'ils comprennent ma parole.

29. Donne-moi un conseiller issu de ma famille :

30. [que ce soit]Aaron, mon frère ;

31. avec lui fortifie-moi

32. et associe-le à ma tâche

33. afin que nous Te glorifiions sans cesse

34. et que, sans cesse, nous T'invoquions.

35. Certes, Tu nous connais parfaitement ! "

36. Dieu dit : " O Moïse, ta demande est exaucée !

37. Une fois déjà Nous t'avons accordé une faveur,

38. lorsque Nous avons révélé à ta mère ce qui lui fut révélé :

39. " amour afin que tu sois élevé sous Mon regard.

40. Ta sœur s'en vint à passer par là et dit : "Puis-je vous indiquer quelqu'un qui le prendra en nourrice ?" Nous t'avons alors ramené à ta mère afin que son œil se rafraîchisse et qu'elle cesse de s'attrister. Plus tard tu as tué un homme, mais Nous t'avons délivré de l'angoisse et t'avons soumis ensuite à maintes épreuves. Tu as séjourné plusieurs années chez les gens de Madian, après quoi tu es arrivé ici au terme fixé, ô Moïse !

41. Je t'ai attaché à Mon propre service.

42. Partez, toi et ton frère, avec Mes signes, et ne négligez pas de M'invoquer.

43. Allez vers Pharaon, qui est rebelle ;

44. parlez-lui un langage de douceur : peut-être réfléchira-t-il, ou éprouvera-t-il de la crainte..."

45. Tous deux dirent : " Notre Seigneur ! Nous craignons qu'il ne s'emporte contre nous ou qu'il ne commette des transgressions ".

46. Dieu dit : " N'ayez crainte ! Je suis avec vous ; J'entends et Je vois.

47. Allez donc à lui, disant : "Nous sommes en vérité deux envoyés de ton Seigneur. Renvoie donc avec nous les fils d'Israël, et ne les tourmente pas. Nous venons à toi avec un signe de ton Seigneur. Que la paix soit sur celui qui suit la bonne direction !

48. Il nous a déjà été révélé que le châtiment atteindra sûrement celui qui crie au mensonge et se détourne" ".

49. Pharaon dit : " Qui donc est votre Seigneur, ô Moïse ? "

50. Il répondit : " Notre Seigneur est Celui qui a assigné à chaque chose son caractère, puis a donné la bonne direction ".

51. " Mais qu'en est-il de la condition des anciennes générations ? " demanda Pharaon.

52. Moïse répondit : " Mon Seigneur en détient la science, inscrite dans un Livre. Mon Seigneur n'erre pas, et Il n'oublie pas ".

53. C'est Lui qui, de la terre, a fait pour vous un berceau, qui y a tracé pour vous des chemins, qui a fait descendre du ciel de l'eau avec laquelle Nous faisons pousser toutes sortes de plantes.

54. Mangez et paissez vos troupeaux ! En cela, il y a des signes pour ceux qui sont doués d'entendement.

55. De la terre, Nous vous avons créés, en elle Nous vous ramènerons et d'elle Nous vous ferons sortir une fois encore.

56. Nous avons fait voir tous Nos signes à Pharaon, mais il a crié au mensonge et a refusé de croire.

57. " O Moïse ! dit Pharaon. Es-tu venu chez nous pour nous chasser de notre pays au moyen de ta magie ?

58. Nous allons t'opposer une magie semblable. Fixe-nous donc un rendez-vous que ni nous, ni toi ne manquerons, dans un lieu convenable ".

59. Moïse répondit : " Que le rendez-vous ait lieu le jour de la fête, et que le peuple se rassemble au milieu de la matinée ! "

60. Pharaon se retira ; il rassembla ses artifices, puis il alla au rendez-vous.

61. Moïse leur parla ainsi : " Malheur à vous ! Ne forgez pas de mensonges contre Dieu, sinon Il vous frappera d'un puissant châtiment. Quiconque forge un mensonge court à sa perte ! "

62. Ils se concertèrent alors sur leur affaire, mais tinrent leur discussion secrète.

63. " Ces deux hommes, dirent-ils, sont des magiciens qui veulent vous chasser de votre pays au moyen de leurs sortilèges et abolir votre mode de vie exemplaire.

64. Rassemblez donc vos artifices, puis venez en rangs. Heureux, aujourd'hui, celui qui l'emportera ! "

65. Ils dirent encore : " O Moïse ! Est-ce toi qui jettes ou serons-nous les premiers à jeter ? "

66. Il dit : " C'est bon, jetez ! ". Et voici que par un effet de leur magie, il lui sembla voir que leurs cordes et leurs bâtons se mettaient à courir.

67. Moïse conçut une frayeur secrète.

68. Nous lui dîmes : " N'aie pas peur ! C'est toi qui auras le dessus !

69. Jette ce qui est dans ta main droite : il dévorera ce qu'ils ont fabriqué et qui n'est qu'une ruse de magicien. Où qu'il aille, le magicien ne prospère pas ! "

70. Les magiciens tombèrent prosternés, disant : " Nous croyons au Seigneur d'Aaron et de Moïse ! "

71. Pharaon dit : " Vous avez cru en lui avant que je vous y autorise ! C'est certainement lui votre maître, celui qui vous a enseigné la magie. Je vous ferai couper les mains et les pieds en alternance, puis je vous ferai crucifier sur des troncs de palmier. Vous saurez alors qui de nous est capable d'infliger le châtiment le plus sévère et le plus long ! "

72. Ils dirent : " Comment pourrions-nous te préférer aux évidences qui nous sont parvenues et à Celui qui nous a créés. Décide ce que tu as à décider : tu décides seulement pour la vie de ce monde !

73. Oui, nous croyons en notre Seigneur pour qu'Il nous pardonne nos fautes et les sortilèges auxquels tu nous a contraints. Dieu est meilleur et Il subsiste éternellement ! "

74. En vérité, celui qui arrive coupable devant son Seigneur, la Géhenne lui est destinée. Ni il y mourra, ni il y vivra.

75. Quant à ceux qui viennent à Lui croyants et ayant accompli des œuvres pies, les degrés les plus élevés leur sont attribués :

76. les Jardins d'Eden, sous lesquels coulent les fleuves. Ils y demeurent à jamais. Telle est la récompense de qui se purifie par le sacrifice.

77. Nous avons révélé à Moïse : " Pars de nuit avec Mes serviteurs. Fraye-leur dans la mer un chemin sec. Ne crains pas d'être rejoint et n'aie aucune peur ! "

78. Pharaon les poursuivit avec ses armées, mais tous furent submergés par les flots.

79. C'est ainsi que Pharaon a égaré son peuple et ne l'a pas guidé.

80. O fils d'Israël ! Nous vous avons délivrés de votre ennemi, Nous vous avons donné rendez-vous sur le versant droit du Mont [Sinaï] et Nous avons fait descendre sur vous la manne et les cailles,

81. [en vous disant :]" Mangez des bonnes nourritures que Nous vous dispensons, mais n'en abusez pas, sinon Ma colère s'abattrait sur vous. Et celui sur qui tombe Ma colère périra !

82. Certes, Je pardonne généreusement à celui qui se repent, qui croit, qui fait œuvre pie et qui, ensuite, est bien guidé ".

83. " Mais toi, Moïse, pourquoi t'es-tu éloigné précipitamment de ton peuple ? "

84. Il répondit : " Eux suivent de près mes traces, mais moi je me suis hâté d'aller vers Toi, mon Seigneur, afin de gagner ton agrément ! "

85. Dieu dit : " Sache qu'après ton départ Nous avons éprouvé ton peuple par une tentation et que le Samaritain (al-Sâmirî) l'a induit en erreur ".

86. Moïse revint vers son peuple, courroucé et affligé. " O mon peuple, dit-il, votre Seigneur ne vous avait-il pas fait une belle promesse ? L'engagement vous a-t-il paru trop long à s'accomplir ? Ou bien avez-vous cherché à attirer sur vous la colère de votre Seigneur et, pour cela, avez rompu la promesse que vous m'aviez faite ? "

87. Ils répondirent : " Nous n'avons pas rompu la promesse faite avec toi de notre plein gré ; mais nous étions lourdement chargés avec les bijoux de notre peuple et nous les avons jetés [dans le feu], comme l'a proposé le Samaritain ".

88. C'est alors que ce dernier a extrait [du feu]et leur a présenté un veau couleur de safran, qui mugissait. Et les gens de s'écrier : " Voici votre dieu et le dieu de Moïse, que lui a oublié !"

89. N'ont-ils pas vu que ce veau ne leur renvoyait nulle parole, et qu'il ne pouvait ni leur nuire, ni leur être utile ?

90. Aaron leur avait pourtant dit : " O mon peuple ! Ceci n'est pour vous qu'une mise à l'épreuve. Votre Seigneur est, en vérité, le Miséricordieux. Suivez-moi donc et obéissez à mon ordre ! "

91. Ils dirent : " Nous ne cesserons pas de l'adorer tant que Moïse ne sera pas de retour parmi nous ".

92. Moïse dit : " O Aaron ! Qu'est-ce qui t'a retenu, lorsque tu les as vu s'égarer,

93. de venir me rejoindre ? As-tu désobéi à mon ordre ? "

94. Et Aaron de répondre : " O fils de ma mère ! Ne me prends ni par la barbe ni par la tête. J'ai vraiment craint que tu ne me dises : "Tu as semé la division parmi les fils d'Israël et tu n'as pas observé ma parole !""

95. Moïse dit : " Et toi, Samaritain, qu'as-tu à rétorquer ? "

96. Celui-ci répondit : " J'ai vu ce qu'ils ne voient pas. J'ai pris une poignée de poussière sous les pas de l'Envoyé et je l'ai lancée[dans le métal en fusion], mû par une impulsion de mon âme ".

97. " Va-t'en ! lui dit Moïse. Tu seras contraint de dire, durant cette vie : "Ne me touchez pas !". En outre, une comparution t'est assignée, à laquelle tu n'échapperas pas. Regarde ton dieu, auprès duquel tu as fait retraite tout le jour : Nous le brûlerons, puis nous en disperserons les cendres dans la mer ".

98. En vérité, votre seul dieu est Dieu (Allâh). Il n'y a de dieu que Lui ! Il embrasse toute chose de Sa science.

99. C'est ainsi que Nous te relatons les histoires du temps passé. C'est un rappel qui te parvient de Notre part.

100. Ceux qui s'en détournent porteront un lourd fardeau au Jour de la Résurrection

101. Ils le porteront à jamais : quelle détestable charge au Jour de la Résurrection,

102. le Jour où l'on soufflera dans la trompette ! Ce Jour-là, Nous rassemblerons les coupables, les yeux hagards.

103. Ils se diront à voix basse : " Vous n'êtes restés [sous terre] que dix jours ! "

104. Nous savons fort bien ce qu'ils diront lorsque celui d'entre eux dont la conduite est exemplaire affirmera : " De fait, vous n'êtes restés qu'un seul jour ! "

105. Ils t'interrogeront au sujet des montagnes. Dis : " Mon Seigneur les dispersera en poussière,

106. Il en fera une plaine dénudée,

107. sur laquelle tu ne verras ni relief, ni dépression ".

108. Ce jour-là, ils suivront celui qui les convoquera sans détour. Les voix s'abaisseront en présence du Miséricordieux, et tu n'entendras qu'un chuchotement.

109. Ce jour-là, aucune intercession ne sera valable, sauf celle de qui aura reçu une permission du Miséricordieux et de qui Il agréera les paroles.

110. Il sait ce qu'il y a devant eux et derrière eux, et ce que leur science ne peut englober.

111. Les visages s'humilieront en présence du Vivant, de Celui qui subsiste par Lui-même. Celui qui est chargé d'iniquité sera perdu,

112. alors que celui qui aura fait œuvre pie, s'il est croyant, ne craindra ni injustice ni frustration.

113. C'est ainsi que Nous avons fait descendre un Coran arabe, dans lequel Nous avons formulé des avertissements détaillés afin que, peut-être, ils craignent Dieu ou que leur survienne une remémoration.

114. Que Dieu, le Roi, la Vérité soit exalté ! N'aspire pas à hâter la descente du Coran tant qu'il n'est pas décrété qu'il te soit révélé, mais dis : " Mon Seigneur, augmente ma science ! "

115. Nous avions jadis adressé une recommandation à Adam, mais il a été oublieux et Nous ne l'avons pas trouvé résolu.

116. Lorsque Nous dîmes aux anges : " Prosternez-vous devant Adam ! ", ils se prosternèrent, à l'exception d'Iblis, qui refusa.

117. Nous dîmes alors : " O Adam, celui-ci est un ennemi pour toi et pour ton épouse. Qu'il ne vous chasse pas tous les deux du Jardin, car tu serais malheureux.

118. Ici, tu ne connais ni la faim, ni la nudité ;

119. tu ne souffres ni de la soif, ni de l'ardeur du soleil ".

120. Or, Satan lui susurra ces paroles : " O Adam ! T'indiquerai-je l'arbre de l'immortalité et un royaume qui ne passe point ? "

121. Tous deux mangèrent de l'arbre. Aussitôt, leurs parties honteuses leur apparurent et ils confectionnèrent des vêtements avec les feuilles du Jardin. C'est ainsi qu'Adam désobéit à son Seigneur et s'égara.

122. Ensuite, son Seigneur l'a élu, Il a accueilli son repentir et l'a guidé.

123. Il a dit : " Descendez du Jardin tous deux ensemble, ennemis l'un de l'autre. Une Guidance vous viendra de Moi. Dès lors, quiconque suivra Ma Guidance ne s'égarera pas et ne sera pas malheureux.

124. Mais quiconque se détournera de Mon rappel mènera une vie misérable, et Nous le ferons comparaître au Jour de la Résurrection ".

125. Il dira : " Mon Seigneur ! Pourquoi me fais-tu comparaître aveugle, alors que j'ai été clairvoyant ? "

126. Dieu dira : " De même que tu as oublié la venue de Nos signes, de même te voici oublié aujourd'hui ".

127. C'est ainsi que Nous rétribuons celui qui transgresse et ne croit pas aux signes de son Seigneur. Le châtiment de la vie future est le plus sévère et le plus durable.

128. Ne tirent-ils pas une leçon du nombre de générations que Nous avons détruites avant eux et dans les demeures desquelles ils se promènent maintenant ? Il y a pourtant là des signes pour ceux qui sont doués d'entendement.

129. Si ton Seigneur ne s'était pas déjà prononcé sur leur sort, leur châtiment eût été inévitable et le terme fixé serait échu.

130. Supporte patiemment leurs propos, et célèbre les louanges de ton Seigneur avant le lever du soleil et avant son coucher. Célèbre-les aussi au cours de la nuit ainsi qu'à l'aube et au crépuscule. Peut-être trouveras-tu le contentement.

131. N'étends pas ton regard vers les jouissances que Nous avons accordées à certains couples mariés, comme un décor de la vie de ce monde destiné à les éprouver. Mais ce que ton Seigneur te dispense est meilleur et plus durable.

132. Ordonne la prière à ta famille, et pratique-la toi-même avec persévérance. Nous ne te réclamons nulle provision ; c'est Nous qui pourvoyons à tes besoins. L'issue heureuse récompense la crainte de Dieu.

133. Ils ont dit : " Que n'est-il venu à nous avec un signe de son Seigneur ? " La preuve évidente contenue dans les premiers Livres ne leur serait-elle pas parvenue ?

134. Si Nous les avions fait périr dans un châtiment antérieur à sa venue (de Muhammad), ils auraient dit : " Notre Seigneur ! Pourquoi ne nous as-tu pas dépêché un envoyé ? Nous aurions alors suivi Tes signes, avant d'être humiliés et couverts d'opprobre ".

135. Dis : " Chacun est dans l'attente. Attendez donc, vous saurez bientôt qui sont les compagnons de la voie droite et qui sont les bien guidés ! "


Parole de Dieu révélée à Sayyidina Muhammad, paix et prière soit sur lui, et traduite en français par Jean-Louis Michon. Publié avec l'autorisation AlTafsir.com