Le Saint Coran

Français Arabe
< Sourate précédenteIndex du CoranSourate suivante >

Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.


1. Alif. Lâm. Mîm.

2. Voici les versets du Livre sage :

3. Guidance et Miséricorde pour ceux qui font le bien,

4. ceux qui s'acquittent de la prière et qui font l'aumône tout en croyant fermement à la vie future.

5. Ceux-là suivent la Guidance de leur Seigneur et ceux-là sont les bienheureux !

6. Parmi les hommes il en est qui, sans la moindre connaissance, s'emploient à colporter des discours frivoles pour éloigner du chemin de Dieu et le tourner en dérision. Ceux-là subiront un châtiment ignominieux.

7. Un tel, lorsqu'on lui récite Nos versets, se détourne avec orgueil comme s'il ne les entendait pas, comme si ses oreilles étaient bouchées. Annonce-lui la nouvelle d'un châtiment douloureux.

8. Certes, à ceux qui ont cru et ont accompli des œuvres pies sont destinés les Jardins du délice.

9. Ils y demeureront à jamais. La promesse de Dieu est vérité, et Il est l'Omniscient, le Sage.

10. Il a créé les cieux sans des piliers que vous puissiez voir ; Il a jeté sur la terre des montagnes pour lui servir d'appui, ainsi qu'à vous, et Il y a propagé toutes sortes d'animaux. Et Nous avons fait descendre du ciel une eau, puis Nous avons fait croître sur la terre toutes sortes d'espèces fécondes.

11. Telle est la création de Dieu ! Or, montrez-moi ce que d'autres que Lui ont créé ! Vraiment, les iniques sont dans un égarement manifeste.

12. Jadis Nous avons donné la Sagesse à Luqmân : " Sois reconnaissant envers Dieu. Celui qui est reconnaissant, sa reconnaissance ne profite qu'à lui même ; quant à l'ingrat, la vérité est que Dieu se suffit à lui-même, qu'Il est digne de toute louange ".

13. Lorsqu'il s'adressait à son fils, Luqmân l'exhortait ainsi : " O mon fils ! N'associe rien à Dieu. Lui donner des associés est une monstrueuse iniquité ".

14. Et Nous avons fait à l'homme une recommandation au sujet de ses parents - sa mère l'a porté avec peine, jour après jour, le sevrant après deux ans - : " Sois reconnaissant envers Moi et envers tes parents, lui avons-Nous enjoint. C'est à Moi que tout retourne.

15. Si tous deux veulent t'obliger à M'associer ce dont tu ne possèdes aucune connaissance, ne leur obéis pas. Accompagne-les en ce monde avec bienséance, et suis le chemin de celui qui revient à Moi. Plus tard vous retournerez tous à Moi et Je vous instruirai alors sur ce que vous avez fait ".

16. " O mon fils ! [dit Luqmân] Même s'il ne s'agit que du poids d'un grain de moutarde et que la chose soit cachée dans un rocher, dans les cieux ou sur la terre, Dieu la fera ressurgir. Dieu est subtil, instruit de tout !

17. O mon fils ! Acquitte-toi de la prière, ordonne ce qui est convenable et interdis ce qui est blâmable ; supporte patiemment ce qui t'atteint : ce sont là de fermes préceptes.

18. Ne fais pas aux hommes une moue dédaigneuse et ne marche pas sur la terre avec arrogance : Dieu n'aime pas l'insolent, l'outrecuidant.

19. Sois modeste en ta démarche, modère ta voix : la voix la plus détestable est la voix de l'âne ".

20. Ne voyez-vous pas que Dieu vous a assujetti ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre ? Il a répandu sur vous bienfaits apparents et cachés. Et pourtant, parmi les hommes, il en est qui discutent au sujet de Dieu sans aucune science, ni direction, ni Livre lumineux.

21. Si on leur dit : " Suivez ce que Dieu a révélé ", ils répondent : " Que non ! Nous suivons ce que nous avons appris de nos ancêtres "... Et cela, même si le Démon les appelait au châtiment de la Fournaise ?

22. Celui qui soumet sa face à Dieu et qui fait le bien saisit l'anse la plus solide. C'est à Dieu qu'appartient la fin de toute chose.

23. Que l'incrédulité du mécréant ne t'attriste pas. Leur retour se fera vers Nous et Nous les instruirons alors sur ce qu'ils faisaient. Dieu sait parfaitement ce que contiennent les poitrines.

24. Nous les laisserons jouir peu de temps, puis Nous leur ferons endurer un lourd châtiment.

25. Si tu leur demandes : " Qui a créé les cieux et la terre ? ", ils répondront certainement : " C'est Dieu ! " Dis : " Louange à Dieu ! " Mais la plupart d'entre eux ne savent pas.

26. A Dieu appartient ce qui est dans les cieux et sur la terre. Certes, Dieu est le Riche, Celui qui est digne de toute louange.

27. Si tous les arbres de la terre étaient des calames et si la mer, aidée par sept autres mers, leur fournissait de l'encre, les Paroles de Dieu ne l'épuiseraient pas. Dieu est puissant et sage.

28. Votre création et votre résurrection sont pour Lui comme celles d'un seul être. Dieu entend tout et voit tout.

29. Ne vois-tu pas que Dieu fait pénétrer la nuit dans le jour et qu'Il fait pénétrer le jour dans la nuit ; qu'Il oblige le soleil et la lune à courir vers un terme fixé, et que Dieu est informé de tout ce que vous faites ?

30. Il en est ainsi parce que Dieu est la Vérité et que ce qu'ils implorent en dehors de Lui est illusion et parce que Lui, Dieu, est le Sublime, l'infiniment Grand.

31. Ne vois-tu pas que le vaisseau vogue sur la mer par la grâce de Dieu afin qu'Il vous montre certains de Ses signes ? Il y a vraiment là des signes pour tout homme patient et reconnaissant !

32. Lorsqu'une vague semblable à des ténèbres les recouvre, ils implorent Dieu en Lui vouant un culte sincère. Mais lorsque Dieu les a ramenés sains et saufs vers la terre ferme, il en est parmi eux qui tiédissent. Seul, pourtant, l'inconstant, le mécréant est ingrat envers Nos signes.

33. O vous, les hommes, craignez votre Seigneur ! Redoutez un jour où le père ne pourra pas racheter son enfant, ni l'enfant racheter en rien son père. Certes, la promesse de Dieu est vérité ! Que la vie de ce monde ne vous séduise pas, et que le Grand Séducteur ne vous trompe pas au sujet de Dieu.

34. Certes, la connaissance de l'Heure est auprès de Dieu. Il fait descendre l'ondée salvatrice, et Il sait ce que contiennent les matrices. Personne ne sait ce qu'il acquerra demain et personne ne sait en quelle terre il mourra. Dieu, en vérité, est omniscient, instruit de tout. v.12,13,16-19 : Luqmân, sage antique que d'aucuns assimilent à Esope car comme celui-ci il aurait été - selon la tradition arabe - un esclave noir affranchi par son maître, personnifie la Sagesse d'inspiration divine à laquelle l'être humain est appelé à se conformer.


Parole de Dieu révélée à Sayyidina Muhammad, paix et prière soit sur lui, et traduite en français par Jean-Louis Michon. Publié avec l'autorisation AlTafsir.com