Le Saint Coran

Français Arabe
< Sourate précédenteIndex du CoranSourate suivante >

Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.


1. Louange à Dieu, à qui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre ! Louange à Lui dans l'Au-delà ! Il est le Sage, Celui qui est instruit de tout.

2. Il sait ce qui pénètre dans la terre et ce qui en sort, ce qui descend du ciel et ce qui y monte. Il est le Clément, le Pardonneur.

3. Ceux qui refusent de croire disent : " L'Heure ne nous viendra pas ". Dis : " Si fait ! Par mon Seigneur, elle viendra sûrement à vous ! " Lui connaît le Mystère insondable. Pas même le poids d'un atome, ni rien de plus petit ni rien de plus grand ne lui échappe, que ce soit dans les cieux ou sur la terre, et il n'existe rien qui ne soit inscrit dans un Livre explicite,

4. Lui permettant de récompenser ceux qui croient et accomplissent des œuvres pies. Ceux-là recevront un pardon et une généreuse attribution.

5. Quant à ceux qui s'évertuent à rendre Nos Signes impuissants, ils subiront les affres d'un tourment douloureux.

6. Ceux qui ont reçu la science voient que ce qui est descendu sur toi de la part de ton Seigneur est la Vérité et guide vers la voie du Tout-Puissant, de Celui qui est digne de toute louange.

7. Les mécréants disent : " Voulez-vous que nous vous indiquions un homme qui vous annonce qu'après avoir été complètement anéantis vous réapparaîtrez dans une nouvelle création ?

8. A-t-il inventé un mensonge contre Dieu, ou est-il possédé par des djinns ? " Rien de cela !, mais ceux qui ne croient pas à la vie future sont voués au châtiment et à l'errance la plus profonde.

9. Ne voient-ils pas ce qui se trouve devant eux et derrière eux, dans le ciel et sur la terre ? Si Nous le voulions, Nous ferions que la terre les engloutisse ou Nous ferions tomber sur eux un morceau du ciel. Il y a vraiment en cela un signe pour tout serviteur qui se repent.

10. Nous avons accordé à David une faveur spéciale : " O montagnes, et vous aussi les oiseaux, reprenez avec lui ses cantiques ! ". Et, pour lui, Nous avons rendu le fer malléable :

11. " Fabrique des cottes de mailles en ajustant bien les maillons. Œuvrez avec droiture ! Je vois très clairement ce que vous faites. "

12. A Salomon Nous avons soumis le vent : le matin il soufflait en parcourant la distance d'un mois de voyage et, le soir, il soufflait en sens inverse. Nous avons fait couler pour lui la source d'airain. Parmi les djinns, certains étaient à son service avec la permission de son Seigneur. Si l'un d'entre eux s'écartait de Notre ordre, Nous lui faisions goûter le tourment de la Fournaise.

13. Ils exécutaient pour lui ce qu'il voulait : des sanctuaires, des statues, des plats profonds comme des bassins et de solides marmites. O famille de David, œuvrez avec gratitude ! Parmi Mes serviteurs, il y en a peu qui soient reconnaissants.

14. Lorsque Nous eûmes décrété sa mort, les djinns ne s'aperçurent de son décès qu'après que les petites bêtes de la terre eurent rongé son bâton. Au moment où son corps s'écroula, les djinns comprirent que s'ils avaient percé le mystère, ils ne seraient pas demeurés aussi longtemps à subir une épreuve humiliante.

15. Il existait pour les Sabéens, dans la contrée où ils vivaient, un signe [de la Bonté divine] : deux jardins, l'un à droite et l'autre à gauche [de la vallée]. " Mangez de la subsistance que votre Seigneur vous a accordée et soyez-Lui reconnaissants : c'est là un excellent pays et un Seigneur qui pardonne ! "

16. Mais ils se détournèrent [du droit chemin] et Nous déchaînâmes contre eux l'inondation du barrage, changeant leurs deux jardins en deux autres jardins aux fruits amers, plantés de tamaris et de quelques jujubiers.

17. C'est ainsi que Nous avons rétribué leur mécréance. Pourrions-Nous rétribuer ainsi un autre que le mécréant ?

18. Entre les Sabéens et les cités que Nous avions bénies, Nous avions établi d'autres cités servant de jalons sur un itinéraire bien tracé et mesuré. Suivez leur parcours de jour et de nuit, en toute sécurité ".

19. Ils dirent : " Notre Seigneur ! Allonge les distances de nos parcours ! " Ils se sont fait du tort à eux-mêmes. Nous en avons fait un sujet de légendes et Nous les avons complètement anéantis. Il y a vraiment là des signes pour tout homme patient et reconnaissant.

20. Iblis a réalisé son dessein à leur égard et ils l'ont suivi, à l'exception d'un groupe de croyants.

21. Il ne possédait aucun pouvoir sur eux, si ce n'est pour que Nous puissions distinguer entre celui qui croit en la vie future et celui qui en doute. Car ton Seigneur veille attentivement sur toute chose.

22. Dis : " Appelez ceux que vous prétendez être des divinités en dehors de Dieu ! Ils ne possèdent le poids d'un atome ni dans les cieux, ni sur la terre ; ils ne participent en rien à leur devenir et Dieu ne reçoit de leur part aucune assistance. "

23. Une intercession auprès de Dieu ne pourra être utile qu'à celui en faveur de qui Il l'aura permise. Une fois que la frayeur aura été enlevée de leurs cœurs, on leur demandera : " Qu'a dit votre Seigneur ? " Ils répondront : " La Vérité !... Il est le Très-Haut, l'infiniment Grand ! "

24. Dis : " Qui donc vous dispense une nourriture céleste et terrestre ? " Dis : " C'est Dieu ! Assurément, soit nous, soit vous, nous suivons la voie droite ou bien nous nous trouvons dans un égarement évident ".

25. Dis : " Vous n'aurez pas à répondre des fautes que nous avons commises, pas plus que nous n'aurons à répondre de vos agissements ".

26. Dis : " Notre Seigneur nous réunira tous, puis Il décidera entre nous, selon la Vérité, car il est le Décideur suprême, l'Omniscient. "

27. Dis : " Montrez-moi ceux que vous Lui avez adjoints comme associés ". Rien de cela n'est vrai : Lui seul est Dieu, le Tout-Puissant, le Sage.

28. Nous ne t'avons envoyé à la totalité des hommes que comme annonciateur de la bonne nouvelle et comme avertisseur ; mais la plupart des gens ne savent pas.

29. Ils disent : " A quand cette promesse, si vous êtes véridiques ? "

30. Dis : " Vous avez rendez-vous un certain jour dont vous ne pouvez retarder l'heure ni l'avancer ".

31. Les mécréants disent : " Jamais nous ne croirons en ce Coran, ni à ce qui lui est antérieur ". Ah, si tu pouvais voir le moment où les iniques se tiendront debout devant leur Seigneur et où ils s'interpelleront mutuellement. Ceux qui étaient humiliés diront à ceux qui s'enorgueillissaient : " Sans vous, nous aurions été croyants ".

32. Ceux qui s'enorgueillissaient diront à ceux qui étaient humiliés : " Est-ce nous qui vous avons écartés de la bonne direction après qu'elle vous fut parvenue ? Certes non ! Vous étiez vous-mêmes coupables. "

33. Ceux qui étaient humiliés diront à ceux qui s'enorgueillissaient : " A vrai dire, ce sont vos ruses de nuit et de jour, quand vous nous ordonniez de ne pas croire en Dieu et de Lui donner des émules ". Ils dissimuleront leur regret lorsqu'ils verront le châtiment et que Nous mettrons des carcans au cou des mécréants. Pour quoi seraient-ils rétribués sinon pour ce qu'ils ont œuvré ?

34. Jamais Nous n'avons envoyé à une cité un avertisseur sans que les citoyens aisés déclarent : " Nous ne croyons pas à votre message ! ",

35. et sans qu'ils disent : " Nous sommes trop bien pourvus en richesses et en enfants pour encourir un châtiment ".

36. Dis : " En vérité, mon Seigneur dispense la subsistance et la mesure à qui Il veut, mais la plupart des hommes ne savent pas ".

37. Ni vos richesses, ni vos enfants ne sont capables de vous rapprocher de Nous, sauf pour ceux qui croient et agissent pieusement : ceux-là recevront une double récompense pour ce qu'ils auront fait et ils demeureront en sécurité dans les demeures célestes.

38. Quant à ceux qui s'évertuent à rendre Nos signes impuissants, ceux-là seront exposés au châtiment.

39. Dis : " Mon Seigneur, en vérité, dispense la subsistance et Il la mesure à qui Il veut parmi Ses serviteurs. Tout ce que vous avez donné en aumônes, Il vous le rendra, car Il est le meilleur des dispensateurs ".

40. Le Jour où Il les rassemblera tous, Il dira aux anges : " Est-ce vous que ces gens-là adoraient ? "

41. Les anges répondront : " Gloire à Toi ! C'est Toi notre protecteur, et non pas eux. Ce sont les djinns qu'ils adoraient et auxquels la plupart d'entre eux croyaient. "

42. Ce Jour-là, aucun d'entre vous ne pourra être utile ou nuire à un autre, tandis que Nous dirons à ceux qui auront été iniques : " Goûtez le châtiment de ce feu que vous traitiez de mensonge ! "

43. Lorsque Nos versets évidents leur sont lus (aux Mekkois), ils disent : " Celui-ci n'est qu'un homme qui veut vous écarter de ce que vos pères adoraient ", et ils ajoutent : " Ceci n'est qu'une tromperie inventée ". Les mécréants disent de la Vérité lorsqu'elle leur parvient : " Ce n'est manifestement là que de la magie ! "

44. Nous ne leur avions donné jusqu'ici (aux Mekkois) aucun livre à étudier et Nous ne leur avions envoyé avant toi aucun avertisseur.

45. D'autres peuples, avant eux, avaient déjà crié au mensonge. Ils avaient reçu [en richesses et pouvoir] le décuple de ce que Nous avons accordé aux Mekkois et avaient pourtant traité Mes envoyés de menteurs. Quelle n'avait pas été alors ma réprobation !

46. Dis : " Je ne vous exhorte qu'à une seule chose : tenez-vous debout devant Dieu, par deux, ou individuellement, puis méditez. Votre compagnon n'est pas un possédé ; il est seulement pour vous un avertisseur qui vous annonce un châtiment sévère ".

47. Dis : " Je ne vous demande aucun salaire ; ce salaire vous reste, et mon salaire n'incombe qu'à Dieu ; Lui est Témoin de toute chose ".

48. Dis : " Oui, mon Seigneur projette la Vérité [sur Ses Envoyés] ; Lui qui est le parfait connaisseur des mystères ".

49. Dis : " La Vérité est venue ; mais l'erreur ne fait rien commencer, ni rien aboutir ".

50. Dis : " Si je me suis égaré, je ne me suis égaré qu'à mon propre détriment. Et si je suis bien dirigé, c'est grâce à ce que mon Seigneur me révèle. Lui, en vérité, entend tout et Il est très proche ".

51. Ah, si tu pouvais voir lorsqu'ils seront terrifiés sans pouvoir s'échapper et qu'ils seront saisis de tout près.

52. Ils diront alors : " Nous croyons en Lui ! " ; mais comment atteindraient-ils la foi alors qu'ils en sont si éloignés,

53. alors qu'auparavant ils ont nié Son existence et que, de loin, ils rejetaient le Mystère ?

54. Un obstacle a été dressé entre eux et l'objet de leurs désirs, comme cela avait été fait jadis pour leurs semblables qui, comme eux, étaient plongés dans le doute.


Parole de Dieu révélée à Sayyidina Muhammad, paix et prière soit sur lui, et traduite en français par Jean-Louis Michon. Publié avec l'autorisation AlTafsir.com