Le Saint Coran

Français Arabe
< Sourate précédenteIndex du CoranSourate suivante >

Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.


1. Louange à Dieu, créateur des cieux et de la terre, qui prend pour messagers les anges pourvus de deux, de trois ou de quatre ailes appariées ! Il ajoute à la création ce qu'Il veut. Dieu est puissant sur toute chose.

2. Ce que Dieu accorde aux hommes de Sa miséricorde, nul ne peut le retenir. Et ce que Lui détient, nul après Lui ne peut le distribuer. Il est le Puissant, le Sage.

3. O vous, les hommes ! Souvenez-vous des bienfaits de Dieu envers vous ! Existe-t-il, en dehors de Dieu, un créateur qui vous accorde, du ciel et de la terre, ce qui est nécessaire à votre subsistance ? Il n'y a de Dieu que Lui ! Comment pouvez-vous vous en détourner ?

4. S'ils te traitent de menteur, [sache que] des envoyés avant toi ont été traités de menteurs ! A Dieu reviennent toutes choses !

5. O vous, les hommes ! La promesse de Dieu est vraie ! Que la vie d'ici-bas ne vous séduise pas ; que le grand Séducteur (al-ghaghûr) ne vous trompe pas au sujet de Dieu !

6. Le Démon est un ennemi pour vous. Prenez-le donc pour ennemi. Il n'appelle ses partisans que pour en faire les hôtes de la Fournaise.

7. Ceux qui ont mécru subiront un châtiment sévère, tandis que ceux qui ont cru et ont accompli des œuvres pies obtiendront un pardon et une grande récompense.

8. Qu'en est-il de celui pour qui sa mauvaise action a été enjolivée au point qu'il la voit bonne ? Certes, Dieu égare qui Il veut et guide qui Il veut. Que ton âme ne se répande pas en regrets sur eux : Dieu sait parfaitement tout ce qu'ils font.

9. C'est Dieu qui envoie les vents ; ceux-ci soulèvent un nuage que Nous poussons vers une contrée morte. Par lui Nous redonnons vie à la terre après sa mort. Ainsi en est-il de la Résurrection.

10. Quiconque désire la puissance sache que la puissance toute entière appartient à Dieu. La bonne parole monte vers Lui et Il élève l'œuvre pie. Ceux qui trament de mauvaises actions subiront un châtiment sévère. La ruse de ces gens-là est vouée à l'échec.

11. Dieu vous a créés de poussière, puis d'une goutte de sperme. Il a ensuite fait de vous des couples. Nulle femelle ne porte ou ne met bas sans qu'Il en ait connaissance. Aucune vie n'est prolongée et aucune vie n'est abrégée sans que cela soit écrit dans un Livre. Cela est facile pour Dieu.

12. Les deux mers ne sont pas identiques : celle-ci est douce, rafraîchissante, agréable à boire, celle-là est salée, amère ; mais de chacune vous consommez une chair fraîche et vous tirez des ornements dont vous vous parez. Et tu vois le vaisseau fendre les flots pour vous permettre de gagner quelques bienfaits de Dieu et, peut-être, de Lui être reconnaissants.

13. Il fait pénétrer la nuit dans le jour, Il fait pénétrer le jour dans la nuit, et Il impose au soleil et à la lune de poursuivre chacun leur course vers un terme fixé. Tel est Dieu, votre Seigneur ! Le Royaume Lui appartient. Quant à ceux que vous invoquez en dehors de Lui, ils ne possèdent pas même la pellicule d'un noyau de datte.

14. Si vous les implorez, ils n'entendent pas votre supplique, et s'ils l'entendaient ils ne vous répondraient pas. Le Jour de la Résurrection, ils renieront votre association. Et nul ne saurait vous informer aussi bien que Celui qui est instruit de tout.

15. O vous, les hommes ! Vous êtes les pauvres devant Dieu, et Dieu est le Riche (al-Ghanî, Celui qui se suffit à Lui-même), Celui qui est digne de toute louange.

16. S'Il le veut, Il vous fera disparaître et fera surgir une nouvelle création ;

17. cela n'est pas difficile pour Dieu.

18. Nulle âme ne porte le fardeau d'une autre. Si l'une d'elles, surchargée, demande qu'on la soulage, personne, pas même un proche parent, ne l'aidera à porter sa charge. Toi, tu n'avertis que ceux qui redoutent leur Seigneur dans Son Mystère et ceux qui s'acquittent de la prière. Celui qui se purifie (qui fait l'aumône) ne se purifie que pour lui-même. Et c'est à Dieu que tout retourne.

19. L'aveugle n'est pas pareil à celui qui voit,

20. ni les ténèbres à la lumière,

21. ni l'ombre à la chaleur ardente ;

22. et les vivants ne sont pas pareils aux morts. Dieu fait entendre qui Il veut, alors que tu ne peux faire entendre ceux qui sont dans les tombeaux ;

23. tu n'es qu'un avertisseur.

24. Nous t'avons envoyé avec la Vérité, en annonciateur de bonne nouvelle et avertisseur. Il n'existe aucune communauté où un avertisseur ne soit passé.

25. S'ils te traitent de menteur, ceux qui vécurent avant eux ont traité de menteurs les envoyés venus avec les preuves évidentes, les Psaumes et le Livre lumineux.

26. J'ai ensuite saisi ceux qui avaient mécru. Quelle ne fut alors ma réprobation !

27. Ne vois-tu pas que Dieu a fait descendre du ciel l'eau par laquelle Nous faisons sortir des fruits aux couleurs variées ; et sur les montagnes tu vois des stries blanches, rouges, aux couleurs variées, certaines noires comme les corbeaux.

28. De même, parmi les hommes, les animaux, les bestiaux, il y a des couleurs différentes. Les seuls à craindre Dieu parmi Ses serviteurs sont les savants. Certes, Dieu est omnipotent, pardonneur.

29. Ceux qui récitent le Livre de Dieu, s'acquittent de la prière et font l'aumône secrètement ou au grand jour avec une part de ce que Nous leur avons dispensé espèrent un gain qui ne périsse pas :

30. que Dieu leur accorde leur récompense et qu'Il les comble de Sa grâce ! Il est, certes, pardonneur et reconnaissant.

31. Ce que Nous t'avons révélé du Livre est la Vérité, confirmant ce qui existait avant lui. Certes, Dieu est instruit de tout et voit tout de Ses serviteurs.

32. Nous avons ensuite donné le Livre en héritage à ceux de Nos serviteurs que Nous avons choisis. Il en est parmi eux qui se font tort à eux-mêmes ; il en est parmi eux qui se tiennent sur une voie moyenne ; et il en est parmi eux qui, avec la permission de Dieu, devancent les autres par leurs bonnes œuvres : telle est la grâce insigne,

33. les jardins d'Eden où ils pénètreront parés de bracelets d'or et de perles et vêtus d'habits de soie.

34. Ils diront : " Louange à Dieu qui a écarté de nous la tristesse ! Certes, notre Seigneur est pardonneur, reconnaissant.

35. Il nous a placés par Sa grâce dans la demeure de stabilité où nulle peine ne nous touche, où nulle lassitude ne nous atteint ".

36. Quant aux mécréants, ils ont pour lot le feu de la Géhenne sans qu'un arrêt de mort soit prononcé contre eux, et sans que leur châtiment soit en rien allégé : c'est ainsi que Nous rétribuons quiconque s'obstine à mécroire.

37. De là, ils crieront : " Notre Seigneur ! Fais-nous sortir d'ici. Nous pratiquerons la vertu, contrairement à ce que nous faisions autrefois ! " Ne vous avons-Nous pas accordé une vie assez longue pour que celui qui réfléchit puisse réfléchir ? Et l'avertisseur est venu à vous. Goûtez donc le châtiment ! Il n'y a pas de secoureur pour les iniques !

38. Dieu connaît le mystère des cieux et de la terre. Il connaît parfaitement le tréfonds des cœurs.

39. C'est Lui qui vous a fait Ses lieutenants sur la terre. Quiconque mécroit, sa mécréance retombe sur lui. Aux mécréants, leur mécréance ne fait qu'accroître la réprobation de leur Seigneur. Aux mécréants, leur mécréance ne fait qu'accroître leur perte.

40. Dis : " Ne voyez-vous pas vos associés, ceux que vous implorez en dehors de Dieu ? Montrez-moi ce qu'ils ont créé sur la terre ! Ont-ils une part dans la création des cieux ? Leur avons-nous donné un Livre où ils trouvent des preuves évidentes ? " Certes non ! Les promesses que les iniques se font entre eux ne sont que duperie.

41. En vérité, Dieu retient fermement les cieux et la terre afin qu'ils ne s'affaissent pas. S'ils s'affaissaient, nul autre après Lui ne les retiendrait. Certes, Il est plein de mansuétude, pardonneur.

42. Ils ont juré par Dieu, en des serments solennels, que si un avertisseur venait à eux, ils suivraient la bonne direction mieux qu'aucune autre nation. Pourtant, lorsqu'un avertisseur vint à eux, cela ne fit qu'accroître leur répulsion,

43. leur orgueil sur la terre et leur ruse perverse. Mais la ruse perverse n'enveloppe que ses auteurs ! Ne considèrent-ils donc que la coutume de leurs ancêtres ? Or, dans la coutume de Dieu tu ne trouves ni changement ni déviation.

44. Ne parcourent-ils pas la terre ? Ne voient-ils pas ce qu'a été la fin de ceux qui vécurent avant eux et dont la force était plus redoutable que la leur ? Il n'y a rien, ni dans les cieux ni sur la terre, qui puisse affaiblir la Puissance de Dieu. Il est, en vérité, omniscient, tout puissant.

45. Si Dieu voulait punir les hommes pour ce qu'ils ont fait, Il ne laisserait sur la surface de la terre aucun être vivant ; mais Il les ajourne jusqu'au terme fixé. Lorsque leur terme arrivera, Dieu, certes, voit tout de Ses serviteurs !


Parole de Dieu révélée à Sayyidina Muhammad, paix et prière soit sur lui, et traduite en français par Jean-Louis Michon. Publié avec l'autorisation AlTafsir.com