Le Saint Coran

Français عربية 日本語
< Sourate précédenteIndexSourate suivante >

Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.


1. Hâ. Mîm.

2. 'Aïn. Sîn. Qâf.

3. C'est ainsi que Dieu, le Puissant, le Sage, t'adresse une révélation comme à ceux qui t'ont précédé.

4. A Lui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Il est le Sublime, le Magnifique.

5. Les cieux sont près de se fendre depuis leur faîte, et les anges célèbrent les louanges de leur Seigneur, implorant Son pardon pour ceux qui sont sur la terre. Dieu n'est-il pas Celui qui pardonne, le Clément ?

6. Ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui, Dieu les surveille. Toi, tu n'es pas leur garant.

7. C'est ainsi que Nous t'avons révélé un Coran arabe afin que tu avertisses la Mère des cités et les peuples d'alentour, que tu les avertisses du Jour de la Réunon, dont on ne saurait douter. Alors, une partie d'entre eux entrera au Paradis et une autre dans la Fournaise.

8. Si Dieu l'avait voulu, Il aurait fait d'eux une seule communauté, mais Il fait entrer dans Sa Miséricorde qui Il veut. Pour les iniques, il n'existe ni protecteur, ni secoureur.

9. Prendront-ils des protecteurs en dehors de Lui ? C'est pourtant Dieu le seul Protecteur, Lui qui fait revivre les morts, Lui qui est puissant sur toute chose.

10. Quel que soit l'objet de votre désaccord, le jugement en revient à Dieu. Tel est Dieu, mon Seigneur ! Je m'en remets à Lui et je reviens vers Lui repentant !

11. Il est le Créateur des cieux et de la terre. Il a formé pour vous des couples issus de vousmêmes, et Il a établi des couples parmi les animaux. C'est ainsi qu'Il vous multiplie. Rien n'est semblable à Lui ! Il est Celui qui entend tout, Celui qui voit tout !

12. Les clés des cieux et de la terre lui appartiennent ; Il dispense la subsistance à qui Il veut et avec mesure. Certes, Il connaît parfaitement toute chose.

13. Il a établi pour vous les obligations religieuses qu'Il avait prescrites à Noé, et aussi ce que Nous t'avons révélé, et ce que nous avons prescrit à Abraham, à Moïse et à Jésus : qu'ils observent la religion et que vous ne vous divisiez pas à son sujet ! Pour les associateurs, ce vers quoi tu les appelles leur paraît énorme. Dieu attire à Lui qui Il veut et Il guide vers Lui celui qui fait repentance.

14. Ils ne se sont divisés, s'acharnant les uns contre les autres, qu'après que la science leur eut été donnée. Si une sentence de ton Seigneur n'avait pas déjà fixé un terme irrévocable, leurs différends auraient été réglés. Ceux qui, après eux, ont reçu le Livre en héritage sont dans un doute profond à son sujet.

15. Ainsi donc, appelle à la foi ; tiens-toi dans la rectitude, comme on te l'a ordonné ; ne suis pas leurs passions et dis : " Je crois à tout Livre que Dieu a fait descendre. On m'a ordonné de juger entre vous avec équité. Dieu est notre Seigneur et votre Seigneur ! A nous nos œuvres et à vous vos œuvres. Il n'y a pas de différend entre nous et vous. Dieu nous réunira ; c'est vers Lui que s'accomplit le retour final. "

16. Ceux qui s'entêtent à disputer au sujet de Dieu après que la Vérité de Son message a été reconnue, leur argumentation est futile au regard de leur Seigneur ; Sa colère s'exercera contre eux et ils subiront un châtiment rigoureux.

17. Dieu est Celui qui a fait descendre le Livre avec la Vérité, ainsi que la Balance. Et comment pourrais-tu savoir si l'Heure n'est pas proche ?

18. Ceux qui n'y croient pas demandent que l'on hâte sa venue, tandis que les croyants la redoutent et savent qu'elle est la Vérité. O vraiment, ceux qui contestent la venue de l'Heure ne sont-ils pas dans un égarement profond ?

19. Dieu est bienveillant envers Ses serviteurs ; Il dispense la subsistance à qui Il veut ; Il est le Fort, le Puissant !

20. A celui qui désire la récolte de la vie future, Nous augmentons sa récolte, et à celui qui désire la récolte de ce bas-monde, Nous lui en donnons quelque bribe, mais il n'aura aucune part dans la vie future.

21. Ont-ils des associés qui auraient établi pour eux des lois religieuses que Dieu n'aurait pas sanctionnées ? Si la sentence décisive n'avait pas été prononcée, il aurait été statué entre eux. Certes, aux iniques est réservé un châtiment douloureux.

22. Tu verras les iniques s'effrayer de ce qu'ils ont commis et de ce qui ne peut manquer de s'abattre sur eux. Quant aux croyants qui auront accompli des œuvres pies, ils prendront place dans les parterres fleuris des jardins. Ils recevront ce qu'ils désirent auprès de leur Seigneur. Telle est la grande faveur !

23. Telle est la bonne nouvelle que Dieu annonce à Ses serviteurs, ceux qui croient et accomplissent des œuvres pies. Dis : " Je ne vous demande pour cela aucun salaire, si ce n'est l'affection envers vos proches ". A quiconque accomplit une bonne œuvre, Nous en augmentons le bien pour lui. Dieu est pardonneur, reconnaissant.

24. Diront-ils : " Il a forgé un mensonge contre Dieu ? " Or, si Dieu le voulait, Il placerait un sceau sur ton cœur. Dieu efface l'erreur et Il confirme la Vérité par Ses paroles. Certes, Il connaît parfaitement le tréfonds des cœurs.

25. C'est Lui qui accepte le repentir de Ses serviteurs, qui excuse les mauvaises actions et qui sait ce que vous faites.

26. Il exauce ceux qui croient et qui accomplissent des œuvres pies et Il leur augmente Sa faveur. Les mécréants subiront un châtiment rigoureux.

27. Si Dieu dispensait Ses dons avec largesse à Ses serviteurs, ils deviendraient insolents sur la terre, mais Il fait descendre avec mesure ce qu'Il veut. Il est bien instruit sur Ses serviteurs et Il les voit très clairement.

28. C'est Lui qui fait tomber l'ondée après qu'ils ont perdu espoir, et Il répand Sa Miséricorde. Il est le Protecteur, Celui qui est digne de toute louange.

29. Parmi Ses signes, il y a la création des cieux, de la terre et des êtres vivants qu'Il y a disséminés. Il a aussi le pouvoir de les rassembler s'Il le veut.

30. Si quelque malheur vous atteint, sachez qu'il est la conséquence de vos propres agissements, mais Dieu excuse beaucoup.

31. Vous ne sauriez échapper [à Sa puissance] sur la terre, et vous n'avez, en dehors de Lui, ni protecteur, ni secoureur.

32. Parmi Ses signes, il y a les navires qui voguent sur la mer pareils à des montagnes.

33. S'Il le veut, Il calme le vent et les navires demeurent immobiles à la surface de l'eau - il y a vraiment là des signes pour tout homme constant et reconnaissant -,

34. ou bien Il les fait sombrer à cause du mal que les hommes ont commis ; mais Il excuse beaucoup !

35. Ceux qui polémiquent sur Nos signes doivent savoir qu'il n'y a pour eux aucune échappatoire.

36. Tout ce qui vous a été donné n'est que jouissance de la vie de ce monde. Mais ce qui se trouve auprès de Dieu est meilleur et plus durable, pour ceux qui croient et s'en remettent à leur Seigneur,

37. ceux qui évitent les péchés graves et les turpitudes, et qui pardonnent après s'être mis en colère,

38. ceux qui répondent aux exhortations de leur Seigneur, s'acquittent de la prière, se consultent réciproquement au sujet de leurs affaires et dépensent [en aumônes] une partie de ce que Nous leur avons accordé,

39. ceux qui, si violence leur est faite injustement, savent y faire front.

40. La sanction pour un tort subi est un tort identique ; mais pour celui qui pardonne et se réconcilie, sa récompense est auprès de Dieu, car Dieu n'aime pas les iniques.

41. Quant à ceux qui, ayant subi un tort, tentent de le redresser eux-mêmes, ils n'encourent aucune poursuite.

42. Une poursuite ne se justifie que contre ceux qui font du tort à leur prochain et, contre toute justice, agissent avec violence sur la terre. Ceux-là encourrent un châtiment douloureux.

43. Mais celui qui endure et pardonne, fait preuve, en vérité, de l'attitude la plus ferme en toutes circonstances.

44. Celui que Dieu égare ne peut plus trouver de protecteur. Tu verras les iniques s'écrier, en apercevant le châtiment : " Y a-t-il un chemin pour revenir en arrière ? "

45. Tu verras comme ils sont amenés vers la Géhenne, courbés d'humiliation et jetant des regards furtifs. Ceux qui auront cru diront : " Certes, les perdants, au Jour de la Résurrection, sont ceux qui auront causé leur propre perte et celle de leur famille ". Vois comme les iniques sont livrés à un tourment perpétuel !

46. Ils n'auront, en dehors de Dieu, aucun protecteur pour les secourir. Celui que Dieu égare ne trouve plus aucun chemin.

47. Répondez à l'appel de votre Seigneur avant que n'arrive un Jour que Dieu ne repoussera pas. Vous ne trouverez, ce Jour-là, nul lieu où vous réfugier ni où vous innocenter.

48. S'ils se détournent, sache que Nous ne t'avons pas envoyé vers eux comme un gardien. Tu es seulement chargé de proclamer le Message. Lorsque Nous faisons goûter à l'homme une miséricorde venant de Nous, il s'en réjouit. Et si un mal le frappe en raison de ce que ses mains ont accompli, alors, certes, il se montre ingrat !

49. A Dieu appartient le Royaume des cieux et de la terre. Il crée ce qu'Il veut. Il donne à qui Il veut des femelles et Il donne à qui Il veut des mâles.

50. Ou bien Il donne et des mâles et des femelles, et rend stérile qui Il veut. Certes, Il est omniscient, tout-puissant.

51. Il n'a pas été donné à un mortel que Dieu lui parle si ce n'est par inspiration ou derrière un voile, ou encore en lui envoyant un messager à qui est révélé, avec Sa permission, ce qu'Il veut. Il est sublime, sage.

52. C'est ainsi que Nous t'avons révélé un Esprit qui vient de Notre commandement. Tu ne savais pas ce qu'est le Livre, ni ce qu'est la foi. Mais Nous en avons fait une lumière grâce à laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et toi, tu dois guider vers une voie droite :

53. la voie de Dieu, à Qui appartient ce qui est dans le ciel et ce qui est sur la terre. Toutes les choses ne s'acheminent-elles pas vers Dieu ?


Parole de Dieu révélée à Sayyidina Muhammad, paix et prière soit sur lui, et traduite en français par Jean-Louis Michon. Publié avec l'autorisation AlTafsir.com


Iqad al-Himam : Sagesse 5

Rechercher avec insistance ce qui t'es garanti et négliger ce qu'Il attend de toi, témoigne de ton manque...

الخلاصة:

أما مقصد بحثنا من الآية المذكورة، وما سلف ذكره من الحيثيات والملابسات في أصول العقوبات، هو ما يتعلق بسلوك الإنسان فيه، ومدى صُلوحه من فسوده، ومعرفة ارتباط أحوال الإنسان معه، وعلاقة الأحوال بوظائف الأعضاء الظاهرة والباطنة، ومدى تأثرها بالدرجات...