Le Saint Coran

Français Arabe
< Sourate précédenteIndex du CoranSourate suivante >

Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.


1. O vous qui croyez ! Respectez vos engagements. Les bêtes des troupeaux vous sont permises, sauf les exceptions qui sont spécifiées. La chasse ne vous est pas permise lorsque vous êtes en état de sacralisation. Certes, Dieu ordonne ce qu'Il veut.

2. O vous qui croyez, ne violez pas la sacralité des symboles instaurés par Dieu, ni du mois sacré, ni des animaux du sacrifice, ni des guirlandes, ni de ceux qui se rendent à la Maison sacrée pour obtenir la grâce et la satisfaction de leur Seigneur. Et chassez lorsque vous êtes revenus à l'état profane. Que la haine envers des gens qui vous ont écartés de la Mosquée sacrée ne vous incite pas à commettre des injustices. Encouragezvous mutuellement à la piété et à la crainte de Dieu. Ne vous encouragez pas au crime et à la vengeance. Craignez Dieu ! Dieu, certes, est rigoureux en Son châtiment.

3. Vous sont interdits : la bête morte, le sang, la viande de porc, ce qui a été immolé à un autre que Dieu, la bête étranglée, ou morte à la suite d'un coup, ou morte d'une chute, ou morte d'un coup de corne, ou celle qu'un fauve à dévorée - sauf si vous avez eu le temps de l'égorger -, ou celle qui a été immolée sur des pierres. Vous est également interdite la divination au moyen des flèches, qui est une impiété. Aujourd'hui, les mécréants désespèrent de nuire à votre Religion. Ne les craignez pas, mais craignez-Moi ! Aujourd'hui, J'ai rendu parfaite votre Religion, J'ai parachevé Ma grâce sur vous et J'ai agréé l'Islam pour être votre Religion. A l'égard de celui qui serait contraint par la faim de consommer des aliments interdits sans intention de pécher, Dieu est pardonneur, clément.

4. Ils te demandent ce qui leur est permis. Dis : " Vous sont permises les bonnes choses. Vous pouvez aussi manger, après avoir invoqué sur elles le Nom de Dieu, les proies saisies pour vous par les animaux que vous avez dressés, à l'instar des chiens de chasse, d'après ce que Dieu vous a enseigné ". Craignez Dieu ! Dieu est prompt dans Ses comptes.

5. Aujourd'hui, les choses bonnes vous sont permises. La nourriture de ceux auxquels le Livre a été donné vous est permise, et votre nourriture leur est permise. L'unon avec les femmes croyantes et honnêtes et avec les femmes appartenant au peuple qui a reçu le Livre avant vous vous est aussi permise, si vous leur remettez leur douaire, en hommes vertueux et non comme des débauchés ou de ceux qui ont des liaisons secrètes. Quiconque rejette la foi, ses actions sont vaines et, dans la vie future, il se trouve parmi les perdants.

6. O vous qui croyez ! Lorsque vous vous êtes levés pour faire la prière, lavez vos visages et vos mains jusqu'aux coudes, passez les mains sur vos têtes et lavez vos pieds jusqu'aux chevilles. Si vous êtes en état d'impureté majeure, lotionnez-vous. Si vous êtes malades, ou en voyage, ou si l'un de vous vient du lieu d'aisance, ou si vous avez eu commerce avec des femmes et que vous ne trouviez pas d'eau, purifiez-vous avec du bon sable que vous passerez sur vos visages et sur vos mains. Dieu ne veut pas vous imposer une trop lourde charge, mais Il veut vous purifier et parachever Sa Grâce sur vous. Puissiez-vous être reconnaissants !

7. Rappelez-vous la grâce que Dieu vous a accordée et l'alliance qu'Il a contractée avec vous, lorsque vous avez dit : " Nous avons entendu et nous avons obéi ! " Craignez Dieu ! Dieu connaît le tréfonds des poitrines.

8. O vous qui croyez ! Soyez droits devant Dieu, témoignant selon l'équité. Que la haine envers certaines personnes ne vous incite pas à vous montrer injustes. Soyez justes ! Vous vous rapprocherez ainsi de la piété. Craignez Dieu ! Dieu est parfaitement instruit de ce que vous faites.

9. Dieu a promis à ceux qui croient et qui pratiquent des œuvres pies un pardon et une récompense magnifique.

10. Quant à ceux qui mécroient et qui nient la réalité de Nos signes, ceux-là seront les hôtes de la Fournaise.

11. O vous qui croyez ! Rappelez-vous les grâces que Dieu vous a accordées : lorsqu'un peuple s'apprêtait à porter les mains sur vous, Il a détourné leurs mains. Craignez Dieu ! Que les croyants s'en remettent donc à Dieu !

12. Dieu a contracté une alliance avec les fils d'Israël et Nous avons suscité parmi eux douze chefs. Dieu a dit : " En vérité, Je suis avec vous. Si vous vous acquittez de la prière, si vous faites l'aumône, si vous croyez en Mes envoyés et les assistez, et si vous faites à Dieu un beau prêt, J'effacerai vos mauvaises actions et Je vous introduirai dans des Jardins au dessous desquels coulent les fleuves ". Si l'un d'entre vous, après cela, devient mécréant, il s'égarera hors du droit chemin.

13. Mais parce qu'ils ont rompu leur alliance, Nous les avons maudits et Nous avons endurci leurs cœurs. Ils altèrent le sens des paroles révélées et oublient une partie de ce qui leur a été rappelé. Tu ne cesseras pas de découvrir leur traîtrise, sauf chez quelques-uns d'entre eux. Mais pardonne-leur et sois indulgent. Dieu, certes, aime les hommes de bien.

14. Il y en a qui disent : " Nous sommes Chrétiens ", ou " Nous avons accepté l'alliance ". Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé, et Nous avons suscité entre eux l'hostilité et la haine jusqu'au Jour de la Résurrection. Dieu leur montrera alors ce qu'ils ont fait.

15. O Gens du Livre ! Notre Envoyé est venu à vous pour vous éclairer sur une grande partie de ce que vous cachiez de l'Ecriture, même s'il n'en a pas dévoilé la totalité. Une lumière et un Livre explicite vous sont venus de Dieu.

16. Dieu dirige ainsi dans les chemins du Salut ceux qui recherchent Sa satisfaction. Il les fait sortir des ténèbres vers la lumière, avec Sa permission, et Il les dirige sur une voie droite.

17. Font preuve de mécréance ceux qui disent : " Dieu est, en vérité, le Messie, fils de Marie ". Dis : " Qui donc pourrait faire obstacle à Dieu s'Il voulait détruire le Messie, fils de Marie, ainsi que sa mère, et tous ceux qui sont sur la terre ? " A Dieu appartient le Royaume des cieux et de la terre et de ce qui est entre les deux. Il crée ce qu'Il veut, et Il est puissant sur toute chose.

18. Les Juifs et les Chrétiens ont dit : " Nous sommes les fils de Dieu et ceux qu'Il aime le plus ". Dis : " Pourquoi, alors, vous châtie-t-Il pour vos péchés ? Non ! vous êtes des mortels parmi Ses créatures. Il pardonne à qui Il veut et Il punit qui Il veut ". A Dieu appartient le Royaume des cieux et de la terre et ce qui est entre les deux. Vers Lui s'accomplit le retour final.

19. O peuple du Livre ! Notre Envoyé est venu à vous pour vous instruire après une interruption de la prophétie, de crainte que vous ne disiez : " Nul annonciateur de bonne nouvelle, nul avertisseur n'est venu à nous ! " Mais voilà qu'un annonciateur de bonne nouvelle, un avertisseur est venu à vous. Dieu est puissant sur toute chose.

20. Rappelez-vous les paroles de Moïse à son peuple : " O mon peuple ! Souvenez-vous de la Faveur de Dieu à votre égard lorsqu'Il a suscité parmi vous des prophètes, qu'Il a suscité pour vous des rois, et qu'Il vous a accordé ce qu'Il n'avait donné à nul autre parmi les mondes !

21. O mon peuple ! Entrez dans la Terre sainte que Dieu vous a destinée, et ne revenez pas en arrière car vous vous retrouveriez perdants ! "

22. Ils dirent : " O Moïse ! Cette terre est occupée par un peuple d'hommes redoutables. Nous n'y entrerons pas tant qu'ils n'en seront pas sortis. S'ils en sortent, nous y entrerons ".

23. Deux hommes parmi ceux qui craignaient Dieu et à qui Dieu avait accordé Sa Faveur dirent : " Franchissez leur porte ! Dès que vous serez entrés, vous aurez la victoire. Remettez-vous en à Dieu, si vous êtes croyants ! "

24. Ils dirent : " O Moïse ! Jamais nous n'y entrerons tant qu'ils seront là. Toi et ton Seigneur, partez donc combattre tous les deux ; nous, nous restons tranquillement ici ".

25. Moïse dit : " Mon Seigneur ! Je n'ai de pouvoir que sur moi-même et sur mon frère. Sépare nous de ce peuple pervers ".

26. Dieu dit : " Ce pays leur est désormais interdit durant quarante ans, pendant lesquels ils erreront sur la terre. Ne te tourmente donc pas pour ce peuple pervers ".

27. Mais raconte leur en toute vérité l'histoire des deux fils d'Adam : ils offrirent chacun un sacrifice ; celui de l'un fut agréé tandis que celui de l'autre ne le fut pas. Celui-ci dit alors : " Je vais te tuer ! " Le premier répondit : " Dieu n'agrée les offrandes que de ceux qui Le craignent !

28. Si tu portes la main sur moi pour me tuer, moi je ne porterai pas la main sur toi pour te tuer. Je redoute Dieu, le Seigneur des mondes.

29. Ce que je veux, moi, c'est que tu prennes sur toi mon péché et le tien, et que tu deviennes un des hôtes du Feu ; car telle est la rétribution des iniques ! "

30. Son âme passionnelle l'incita à tuer son frère. Il le tua donc et se trouva ainsi parmi les perdants.

31. Dieu envoya un corbeau qui se mit à fouiller la terre pour lui montrer comment cacher la honte du cadavre de son frère. Il dit : " Malheur à moi ! Que n'ai-je pu faire comme ce corbeau et cacher la honte du cadavre de mon frère ! " Il commença alors à se repentir.

32. Voilà pourquoi Nous avons prescrit aux fils d'Israël : " Si quelqu'un tue un homme sans qu'il y ait eu meurtre ou violence commise sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes ; et si quelqu'un sauve une vie, c'est comme s'il avait sauvé tous les hommes ". Bien que Nos envoyés soient venus à eux avec des preuves évidentes, beaucoup d'entre eux ont ensuite commis des excès sur la terre.

33. En vérité, il n'y aura qu'une seule rétribution pour ceux qui font la guerre à Dieu et à Son Envoyé et qui sèment la corruption sur la terre : ils seront mis à mort ou crucifiés, ou on leur coupera la main droite et le pied gauche - ou inversement -, ou ils seront expulsés du pays. Tel sera leur sort : une honte en ce monde et un châtiment terrible dans l'Audelà,

34. sauf pour ceux qui se seront repentis avant de tomber en votre pouvoir. Sachez que Dieu est pardonneur, clément.

35. O vous qui croyez, craignez Dieu et recherchez les moyens d'aller à Lui ! Combattez dans Son chemin ! Peut-être serez-vous bienheureux...

36. Quant à ceux qui mécroient, même s'ils possédaient tout ce qui se trouve sur la terre, voire le double, et s'ils l'offraient en rançon pour éviter le châtiment du Jour de la Résurrection, leur offre ne serait pas acceptée. Ils subiront un châtiment douloureux.

37. Ils voudront sortir du Feu, mais ils n'en sortiront pas : leur châtiment perdurera.

38. Tranchez les mains du voleur et de la voleuse : ce sera une rétribution pour ce qu'ils ont commis et une punition exemplaire de la part de Dieu. Car Dieu est puissant, juste.

39. Quant à celui qui se repentira après sa faute et qui s'amendera, Dieu reviendra certainement à lui. Certes, Dieu est pardonneur, clément.

40. Ne sais-tu pas que Dieu possède le Royaume des cieux et de la terre ? Il punit qui Il veut et Il pardonne à qui Il veut. Dieu est puissant sur toute chose.

41. O Envoyé ! Ne t'attriste pas à cause de ceux qui se précipitent vers la mécréance, de ceux qui disent avec leurs bouches : " Nous croyons ! ", alors que leurs cœurs ne croient pas, de ceux des Juifs qui prêtent l'oreille à n'importe quel mensonge et écoutent volontiers des gens qui ne sont jamais venus à toi. Ils faussent le sens des mots, disant : " Si cela vous est donné, prenez-le ; sinon, méfiez-vous ! " Si Dieu veut jeter quelqu'un dans le désarroi, tu n'auras aucun pouvoir pour le protéger contre Dieu. Ce sont là des gens dont Dieu ne veut pas purifier les cœurs ; sur eux retombe l'opprobre en ce monde et un châtiment terrible dans l'Au-delà !

42. Quant à ceux qui prêtent l'oreille à tous les mensonges, ceux qui dévorent des gains illicites, s'ils viennent à toi, juge entre eux ou bien détourne-toi d'eux. Si tu te détournes d'eux, ils ne te nuiront en rien. Si tu les juges, juge-les avec équité. Dieu aime ceux qui sont équitables.

43. Comment expliquer qu'ils te prennent pour juge, alors qu'ils possèdent la Tora, dans laquelle se trouve le jugement de Dieu ? Il est vrai qu'ils s'en sont détournés par la suite. Ces gens-là ne sont vraiment pas croyants !

44. En vérité, Nous avons révélé la Tora où se trouvent une direction et une lumière. C'est par elle que les prophètes qui s'en sont remis à Dieu, les rabbins et les docteurs rendent la justice pour les Juifs, conformément au Livre de Dieu dont la garde leur est confiée et dont ils sont les témoins. Ne craignez pas les hommes ; craignez-Moi ! Ne vendez pas Mes signes à vil prix. Ceux qui ne jugent pas d'après ce que Dieu a révélé, ceux-là sont les mécréants.

45. Nous leur avons prescrit, dans la Tora : vie pour vie, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent et, pour les blessures, le talion. Quant à celui qui renoncera généreusement à exercer son droit, il obtiendra l'expiation de ses fautes. Ceux qui ne jugent pas d'après ce que Dieu a révélé sont les iniques.

46. Sur la trace des prophètes, Nous avons envoyé Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce que la Tora avait laissé avant lui. Et Nous lui avons donné l'Evangile où se trouvent une guidance et une lumière, qui confirme ce que la Tora avait apporté et contient une guidance et un avertissement pour ceux qui craignent Dieu.

47. Que les gens de l'Evangile rendent la justice d'après ce que Dieu y a révélé. Ceux qui ne jugent pas d'après ce que Dieu a révélé sont les pervers.

48. Nous t'avons révélé le Livre avec la Vérité, confirmant l'Ecriture qui était avant lui et veillant à sa sauvegarde. Juge entre ces gens d'après ce que Dieu a révélé. Ne te conforme pas à leurs désirs en te détournant de ce que tu as reçu de la Vérité. A chacun de vous Nous avons donné une Loi et une Voie. Si Dieu l'avait voulu, Il aurait fait de vous une seule communauté, mais Il a voulu vous éprouver par ce qu'Il vous a donné. Surpassez-vous en bonnes actions. C'est à Dieu que tous vous retournerez et Il vous éclairera sur l'objet de vos différends.

49. Juge donc entre eux d'après ce que Dieu a révélé et ne te conforme pas à leurs désirs ; prends garde qu'ils ne tentent de t'écarter d'une partie de ce que Dieu t'a révélé. S'ils se détournent, sache que Dieu veut les frapper pour certains de leurs péchés. Certes, beaucoup d'hommes sont pervers.

50. Est-ce le jugement [de l'époque] de l'ignorance qu'ils recherchent ? Mais qui donc est meilleur juge que Dieu pour des gens qui croient avec certitude ?

51. O vous qui croyez ! Ne prenez pas pour protecteurs les Juifs et les Chrétiens ; certains d'entre eux en protègent d'autres. Celui d'entre vous qui les prend pour protecteurs fait partie des leurs. Certes, Dieu ne dirige pas les peuples iniques.

52. Tu vois ceux dont les cœurs sont malades se hâter vers eux en disant : " Nous craignons qu'un coup du sort nous atteigne ! " Mais il se peut que Dieu intervienne en leur donnant la victoire ou en prenant quelqu'autre décision. Ils regretteront alors leurs pensées secrètes.

53. Les croyants diront : " Sont-ce ceux-là qui juraient solennellement par Dieu qu'ils étaient avec vous ? " Leurs œuvres ont été vaines et ils ont été perdants.

54. O vous qui croyez ! Si l'un d'entre vous s'écarte de sa religion, qu'il sache que Dieu fera quelque jour venir des hommes qu'Il aimera et qui, eux aussi, L'aimeront. Ils seront humbles envers les croyants, durs envers les mécréants ; ils combattront dans le chemin de Dieu ; ils ne craindront pas le blâme du détracteur. Ceci est une grâce de Dieu : Il la donne à qui Il veut. Dieu est omniprésent, omniscient.

55. Comme appui, vous n'avez que Dieu et son Envoyé, et ceux qui croient, qui s'acquittent de la prière, font l'aumône et s'inclinent humblement.

56. Ceux qui s'appuient sur Dieu et son Envoyé, et sur les croyants, ceux-là forment le parti de Dieu, et ils triompheront.

57. O vous qui croyez ! Ne prenez pas pour alliés ceux auxquels le Livre a été donné avant vous, ni les mécréants qui font de votre religion un objet de raillerie et de jeu. Et craignez Dieu, si vous êtes croyants !

58. Lorsque vous appelez à la prière, ils en font un objet de raillerie et de jeu. Ce sont, en fait, des gens qui ne raisonnent pas.

59. Dis : " O Gens du Livre ! Qu'avez-vous à nous reprocher, sinon de croire en Dieu, en ce qui nous a été révélé et en ce qui a été révélé auparavant ? Mais la plupart d'entre vous sont pervers ! "

60. Dis : " Vous ferai-je part d'un sort pire que cela, une rétribution voulue par Dieu ? " Ceux que Dieu a maudits et qui ont encouru Sa colère, dont Il a fait des singes et des porcs, qui ont adoré les Taghout, ceux-là ont la plus mauvaise place et sont les plus éloignés du droit chemin.

61. Lorsqu'ils viennent à vous, ils disent : " Nous croyons ! " En fait, ils sont arrivés avec la mécréance et sont repartis avec elle. Dieu connaît parfaitement ce qu'ils cachaient.

62. Tu vois un grand nombre d'entre eux se précipiter vers le péché et la transgression et manger le gain illicite. Que leurs actions sont exécrables !

63. Pourquoi leurs rabbins et leurs prêtres ne leur interdisent-ils pas de pécher en paroles et de manger le gain illicite ? Que leurs œuvres sont exécrables !

64. Les Juifs ont dit : " La main de Dieu est fermée ! " Ce sont leur mains qui se sont fermées et ils ont été maudits pour ce qu'ils ont dit. Bien au contraire, les mains de Dieu sont largement ouvertes et Il prodigue Ses dons comme Il veut. Mais voilà que ce qui t'a été révélé de la part de ton Seigneur accroît chez beaucoup d'entre eux la rébellion et la mécréance. Nous avons suscité parmi eux l'hostilité et la haine jusqu'au Jour de la Résurrection. Chaque fois qu'ils ont allumé un feu pour la guerre, Dieu l'a éteint. Ils sèment la corruption sur la terre, mais Dieu n'aime pas les corrupteurs.

65. Si seulement les Gens du Livre avaient la foi et craignaient Dieu, Nous effacerions leurs mauvaises actions et Nous les introduirions dans les Jardins de délice.

66. S'ils observaient la Tora, l'Evangile et ce qui leur a été révélé par leur Seigneur, ils mangeraient de ce qui se trouve au-dessus d'eux et sous leurs pieds. Il en est parmi eux qui agissent loyalement, mais beaucoup ont une conduite détestable.

67. O Envoyé ! Proclame ce qui t'a été révélé par ton Seigneur ! Si tu ne le fais pas, tu n'auras pas proclamé Son Message. Dieu te protègera contre les hommes. Certes, Dieu ne dirige pas ceux qui mécroient.

68. Dis : " O Gens du Livre ! Vous n'avez aucun appui solide tant que vous n'observez pas la Tora, l'Evangile et ce qui a été révélé par votre Seigneur ". Ce qui t'a été révélé par ton Seigneur accroît pourtant la rébellion et la mécréance de beaucoup d'entre eux. Ne t'afflige donc pas au sujet des mécréants.

69. Certes, ceux qui croient, les Juifs, les Sabéens et les Chrétiens, tous ceux qui croient en Dieu et au Jour dernier et agissent selon la vertu ne connaîtront pas la peur et ils ne seront pas affligés.

70. Nous avons conclu l'alliance avec les fils d'Israël et Nous leur avons envoyé des prophètes. Mais chaque fois qu'un envoyé est venu à eux avec un message contraire à leurs penchants, soit ils l'ont traité d'imposteur, soit ils l'ont tué.

71. Ils ont cru qu'il n'en résulterait rien de fâcheux et sont devenus aveugles et sourds. Dieu leur a bien pardonné, mais beaucoup d'entre eux sont redevenus aveugles et sourds. Dieu voit parfaitement ce qu'ils font.

72. Certes, ils font preuve de mécréance ceux qui disent : " En vérité, Dieu est le Messie, fils de Marie. " En fait, le Messie a dit : " O fils d'Israël ! Adorez Dieu, mon Seigneur et votre Seigneur ! " Quiconque associe [quelque chose] à Dieu, Dieu lui ferme l'accès au Paradis et sa demeure sera le Feu. Pour les iniques, il n'y a pas de secoureurs.

73. Certes, ils font preuve de mécréance ceux qui disent : " En vérité, Dieu est le troisième de trois ", alors qu'il n'y a de dieu qu'un Dieu unique. S'ils ne cessent pas de proférer de telles paroles, un châtiment douloureux atteindra ceux d'entre eux qui mécroient.

74. Ne reviendront-ils pas à Dieu et ne Lui demanderont-ils pas pardon ? Dieu est pardonneur, clément.

75. Le Messie, fils de Marie, n'est qu'un envoyé, avant lequel sont venus d'autres envoyés. Sa mère était une véridique. Tous deux se nourrissaient d'aliments. Vois comment Nous leur explicitons les signes et vois, ensuite, comment ils s'en détournent.

76. Dis leur : " Adorerez-vous, en dehors de Dieu, ce qui ne peut ni vous nuire, ni vous être utile ? " Dieu, Lui, est Celui qui entend tout, l'Omniscient.

77. Dis : " O Gens du Livre ! N'insistez, dans votre religion, que sur la Vérité. Ne suivez pas les vains désirs des gens qui se sont jadis égarés, qui ont égaré beaucoup de leurs semblables et qui se sont perdus hors du droit chemin ".

78. Ceux des fils d'Israël qui ont mécru ont été maudits par la bouche de David et par celle de Jésus, fils de Marie, parce qu'ils ont désobéi et qu'ils ont été transgresseurs.

79. Ils ne s'interdisaient pas mutuellement de commettre des actions blâmables. Que leurs agissements étaient donc exécrables !

80. Tu vois un grand nombre d'entre eux se lier d'amitié avec les mécréants. Le mal qu'ils se sont fait à eux-mêmes est si pernicieux que Dieu s'est irrité contre eux et que le châtiment sera à jamais leur lot.

81. S'ils avaient cru en Dieu, au Prophète et à ce qui a été révélé à celui-ci, ils n'auraient pas pris pour amis les mécréants. Mais beaucoup d'entre eux sont pervers !

82. Tu trouveras que les ennemis les plus acharnés des croyants sont les Juifs et les associateurs. Et tu trouveras que les hommes qui se rapprochent le plus des croyants par l'affection sont ceux qui disent : " Certes, nous sommes Chrétiens ! ", parce qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines et parce qu'ils ne s'enflent pas d'orgueil.

83. Lorsqu'ils entendent ce qui est révélé à l'Envoyé, tu vois leurs yeux déborder de larmes à cause de ce qu'ils ont reconnu de la Vérité. Ils disent : " Notre Seigneur ! Nous croyons, inscris-nous donc parmi les témoins !

84. Comment ne croirions-nous pas en Dieu et à ce qui nous est parvenu de la Vérité, alors que notre désir est que notre Seigneur nous introduise en compagnie des hommes vertueux ? "

85. Pour les récompenser de ces paroles, Dieu leur a accordé des Jardins sous lesquels coulent les fleuves et où ils demeurent à jamais. Telle est la récompense des hommes de bien.

86. Quant à ceux qui ont mécru et qui ont nié Nos signes, ceux-là sont les hôtes de la Fournaise.

87. O vous qui croyez ! Ne déclarez pas illicites les bonnes choses que Dieu vous a rendues licites, et ne transgressez pas. Certes, Dieu n'aime pas les transgresseurs.

88. Mangez ce que Dieu vous a accordé de licite et de bon. Et craignez Dieu, Celui en qui vous croyez !

89. Dieu ne vous tiendra pas rigueur pour des serments faits à la légère ; mais Il vous tiendra rigueur pour les serments par lesquels vous vous êtes engagés. L'expiation en sera de nourrir dix pauvres - de ce dont vous nourrissez normalement votre famille - ou de les vêtir, ou d'affranchir un esclave ; et pour qui ne trouve pas le moyen de s'acquitter ainsi, de jeûner trois jours. Telle est l'expiation pour vos serments, lorsque vous avez juré. Mais, tenez vos serments ! C'est ainsi que Dieu vous expose Ses signes. Peut-être serezvous reconnaissants...

90. O vous qui croyez ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres sacrificielles et les flèches divinatoires sont une abomination, une œuvre de Satan. Evitez-les ! Peut-être serez-vous heureux...

91. Satan ne veut que susciter parmi vous l'hostilité et la haine au moyen du vin et du jeu de hasard, et vous détourner du souvenir de Dieu et de la prière. Ne vous abstiendrez-vous donc pas ?

92. Obéissez à Dieu et obéissez à l'Envoyé, et soyez sur vos gardes ! Mais si vous vous détournez, sachez que notre Envoyé a pour seule mission de proclamer le message en toute clarté.

93. A ceux qui croient et qui font le bien, aucun blâme ne sera imputé pour ce dont ils se sont nourris dès lors qu'ils craignent Dieu, croient et pratiquent les œuvres pies, puis craignent Dieu et croient, puis craignent Dieu et font le bien. Dieu aime les hommes de bien.

94. O vous qui croyez ! Dieu va vous éprouver à propos du gibier qui est à la portée de vos mains et de vos lances. Dieu connaîtra ainsi celui qui le craint en secret. Quiconque transgressera par la suite subira un châtiment douloureux.

95. O vous qui croyez ! Ne tuez pas le gibier lorsque vous êtes en état de sacralisation. Celui d'entre vous qui en tuerait intentionnellement enverra en offrande à la Kaâba, comme compensation, un animal de son troupeau équivalent au gibier tué, selon le jugement prononcé par deux de vos hommes intègres. Une réparation équivalente consistera à nourrir des pauvres [en nombre correspondant à la valeur de la bête qui aurait du être sacrifiée] ou à jeûner un nombre de jours équivalent [au nombre de pauvres qu'il aurait fallu nourrir], afin que le fautif goûte les conséquences de son acte. Dieu pardonne ce qui appartient au passé, mais Dieu tirera vengeance de celui qui récidive. Dieu est omnipotent, Maître de la vengeance.

96. La chasse aux animaux marins et la nourriture qu'ils fournissent vous sont permis : c'est un bienfait pour vous et pour les voyageurs. Mais le gibier de terre vous est interdit aussi longtemps que vous êtes en état de sacralisation. Craignez Dieu vers Qui vous serez rassemblés !

97. Dieu a institué la Kaâba, la Maison sacrée, comme un emblème de vénération pour les hommes, ainsi que le mois sacré, l'offrande, les guirlandes, afin que vous sachiez que Dieu connaît ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre et que Dieu connaît toute chose.

98. Sachez que Dieu est rigoureux en son châtiment, et que Dieu est pardonneur, clément.

99. Il n'incombe à l'Envoyé que de proclamer [le Message]. Dieu connaît ce que vous manifestez et ce que vous cachez.

100. Dis : " Ce qui est mauvais n'est pas semblable à ce qui est bon ", même si l'abondance du mauvais te surprend. Craignez Dieu, vous qui êtes doués d'intelligence ; peut-être serez-vous heureux !

101. O vous qui croyez ! Ne posez pas de questions sur des choses qui, si elles vous étaient montrées, vous seraient nuisibles. Si vous posez des questions à leur sujet au moment où le Coran est révélé, elles vous seront expliquées parce que Dieu vous excusera pour elles. Dieu pardonne et Il est plein de mansuétude.

102. Des gens qui, avant vous, avaient posé de telles questions étaient ensuite tombés dans la mécréance à cause d'elles.

103. Dieu n'a institué ni Bahîra, ni Sâ'iba, ni Waçîla, ni Hâmi, mais les mécréants forgent des mensonges contre Dieu. La plupart d'entre eux ne raisonnent pas.

104. Lorsqu'on leur dit : " Venez à ce que Dieu a révélé et venez à l'Envoyé ! ", ils répondent : " Ce que nous avons trouvé chez nos pères nous suffit ". Et quoi donc si leurs pères ne savaient rien et s'ils n'étaient pas dirigés ?

105. O vous qui croyez ! Vous avez la charge de vous-mêmes. Celui qui est égaré ne vous nuira pas si vous êtes bien guidés. Tous vous retournerez à Dieu. Alors Dieu vous fera connaître ce que vous faisiez.

106. O vous qui croyez ! Qu'un témoignage soit arrangé lorsque la mort se présente à l'un de vous : appelez comme témoins, au moment du testament, deux hommes intègres choisis parmi les vôtres, ou bien deux étrangers si vous êtes en voyage et que l'épreuve de la mort vous surprend. Vous retiendrez ces deux témoins après la prière. Si vous n'êtes pas sûrs d'eux, vous les ferez jurer par Dieu : " Nous ne tirerons aucun profit pécuniaire de ce témoignage, même au bénéfice de proches parents, et nous ne cacherons rien du témoignage de Dieu, sans quoi nous ferions certainement partie des pécheurs ".

107. Cependant, si l'on découvre que ces deux témoins se sont parjurés, deux autres, pris parmi les victimes du parjure, les remplaceront. Tous deux jureront par Dieu : " Oui, notre témoignage sera plus droit que celui des deux autres, et nous n'avons pas transgressé, sans quoi nous ferions partie des iniques ".

108. Ainsi il sera plus probable qu'ils rendent un témoignage véridique ou qu'ils craignent que leur serment ne soit récusé après qu'ils l'auront prononcé. Craignez Dieu et écoutez, car Dieu ne dirige pas les pervers !

109. Le Jour où Dieu rassemblera les envoyés et leur dira : " Que vous a-t-on répondu ? ", ils diront : " Nous ne savons rien ! Toi seul es, en vérité, le parfait Connaisseur des mystères. "

110. Dieu dit un jour : " O Jésus, fils de Marie ! Rappelle-toi Mes bienfaits à ton égard et à l'égard de ta mère, lorsque Je t'ai fortifié par l'Esprit de sainteté. Tu parlais aux hommes dès le berceau et à l'âge mûr. De même lorsque Je t'ai enseigné le Livre, la Sagesse, la Tora et l'Evangile. Et lorsqu'avec Ma permission tu créas avec de l'argile comme une forme d'oiseau ; puis tu soufflas en elle, et elle fut oiseau. Et lorsque tu guéris l'aveugle de naissance et le lépreux avec Ma permission, que tu ressuscitas les morts avec Ma permission. Et lorsque J'ai écarté de toi les fils d'Israël au moment où tu étais venu à eux avec des évidences et où ceux d'entre eux qui étaient mécréants s'écrièrent : "Ce n'est là que pure magie !" "

111. Lorsque J'ai révélé aux Apôtres : " Croyez en Moi et en Mon Envoyé ! ", ils dirent : " Nous croyons ! Atteste que nous sommes soumis (muslimûn) ".

112. Les Apôtres dirent : " O Jésus, fils de Marie ! Ton Seigneur peut-il faire descendre sur nous du ciel une Table garnie ? " Il dit : " Craignez Dieu, si vous êtes croyants ! "

113. Ils dirent : " Nous voulons en manger afin que nos cœurs soient rassurés, que nous sachions que tu nous a dit vrai et que nous soyons parmi les témoins de cet évènement ".

114. Jésus, fils de Marie, dit : " O Dieu, notre Seigneur ! Fais descendre sur nous, du ciel, une Table garnie ! Elle sera une fête pour nous, pour le premier comme pour le dernier d'entre nous, et un signe venu de Toi. Dispense-nous [cette nourriture], Toi qui es le meilleur des dispensateurs ".

115. Dieu dit : " Certes, Je la ferai descendre sur vous ; mais si l'un d'entre vous reste incroyant après cela, en vérité, Je lui ferai subir un châtiment dont je n'ai encore châtié personne dans l'univers ".

116. Dieu dit : " O Jésus, fils de Marie ! Est-ce toi qui as dit aux hommes : "Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors de Dieu" ? " Jésus dit : " Gloire à Toi ! Il ne m'appartient pas de déclarer ce que je n'ai pas le droit de dire. Si je l'avais dit, Tu l'aurais su. Tu sais ce qui est en moi, alors que moi je ne sais pas ce qui est en Toi. Toi, en vérité, Tu es le parfait connaisseur des mystères.

117. Je ne leur ai dit que ce que Tu m'as ordonné de dire : "Adorez Dieu, mon Seigneur et votre Seigneur !" J'ai été contre eux un témoin aussi longtemps que je suis demeuré parmi eux ; mais lorsque Tu m'as rappelé auprès de Toi, c'est Toi qui est devenu leur observateur vigilant, car Tu es le témoin de toute chose.

118. Si Tu les châties...eh bien, ne sont-ils pas Tes serviteurs ? Et si Tu leur pardonnes, c'est qu'en vérité Tu es le Puissant, le Sage. "

119. Dieu dit : " Voilà le Jour où leur sincérité profitera aux gens sincères : ils auront des Jardins sous lesquels coulent des fleuves et où ils demeureront à jamais. Dieu sera satisfait d'eux et ils seront satisfaits de Lui. C'est là le bonheur suprême ! "

120. A Dieu appartient le Royaume des cieux et de la terre, et de ce qu'ils contiennent. Il est puissant sur toute chose.


Parole de Dieu révélée à Sayyidina Muhammad, paix et prière soit sur lui, et traduite en français par Jean-Louis Michon. Publié avec l'autorisation AlTafsir.com