La figure Christique en Islam

Publié le 31/01/2017 par Rémy Savin (Eschatologie)

La figure Christique en Islam

Nous avons rappelé dernièrement que la tradition prophétique fait reposer la Religion de Dieu sur quatre piliers : al-Islâm (la soumission à la prescription divine), al-Imâne (l’adhésion au crédo universel), al-Ihsân (la réforme intérieure vers l’excellence), et as-Sa`ah (la mobilisation des consciences en vue de faire reculer le moment de la fin des temps). Pour plus d’informations à ce propos, nous renvoyons le lecteur à nos précédentes contributions[1]. Aujourd’hui, nous allons voir que la manière dont Dieu, loué soit-Il, met en relief ces piliers les uns par rapport aux autres n’est pas sans significations, et implique une aspiration spirituelle bien particulière.     

Les trois premiers piliers définissent la Norme, en termes de Foi, de Loi, et de réforme intérieure. Nourris par la révélation coranique et la tradition prophétique, ils renvoient à la figure Muhammadite, référence normative et centre de gravité en matière de prescription divine.

Pour ce qui est du quatrième pilier, as-Sa`ah, les choses sont différentes. Interrogé à son sujet, le Prophète Muhammad, paix et bénédictions soient sur lui, ne lista pas comme pour les trois autres une série de grands principes. Plutôt, il répondit : « celui qui est interrogé à son propos n’en sait pas plus que celui qui interroge », soulignant ainsi une implication différente et une autre disposition d’autorité. Néanmoins, il énonça ensuite, paix et bénédictions soient sur lui, un ensemble de repères pour en préciser le contexte et les enjeux[2].         

En première lecture, ces repères fixent un cadre de vigilance pour le fidèle attentif aux évolutions du monde. Ils mettent aussi en évidence un effort de mobilisation distinct de celui des trois autres piliers, d’une autre nature, et qui suppose un penchant intérieur vers une autre autorité de référence, spécifique à l’accomplissement de ce pilier.

Ces repères décrivent une conjoncture sociale et sociétale profondément corrompue au niveau mondial. Ils évoquent un relâchement vis-à-vis de la Norme, dont le corpus hérité, dénaturé et carencé, ne suffit plus à sensibiliser les esprits pour entrer en résistance face à l’émergence du projet de l’Antéchrist (ad-Dajjâl) : la destruction de la Civilisation adamite par la généralisation du chaos.

La tradition prophétique est abondante à ce sujet. Elle invite le fidèle à ne pas rester spectateur de ces évolutions et à tout mettre en œuvre pour éviter qu’elles n’arrivent. La Sounnah évoque par ailleurs deux autres évènements importants, concomitants à ceux qui viennent d’être évoqués, et qui sont, par ordre d’importance, le retour du prophète Jésus, paix soit sur lui[3], et l’apparition de l’imam Mahdî[4].

Jésus, paix soit sur lui, ne reviendra pas en tant que prophète, mais en tant que sage, maître spirituel, et leader. Il rassemblera et unifiera la résistance à l’empire du Dajjâl. Il restaurera l’intégrité et la pratique de la Norme dans la perspective de vie des défenseurs de la Civilisation adamite. L’imam Mahdî, quant à lui, en réhabilitera au préalable la compréhension et l’exégèse. Le monde sera alors partagé en deux groupes : les partisans de Jésus, et les partisans du chaos.


La figure Christique est donc l’autorité de référence en matière de restauration de la Norme, de résistance à l’Empire de l’Antéchrist, et de renaissance de la Civilisation. Jésus, paix soit sur lui, n’apportera pas de nouvelle Norme. Celle-ci a été précédemment révélée au prophète Muhammad, paix et bénédictions soient sur lui, dans sa forme finale et définitivement fixée. Plutôt, il restaurera la Norme par la réaffirmation de ses Principes, vecteurs de mobilisation et perspective de vie, qui seront développés et précisés par l’imam Mahdî. Car Jésus, paix soit sur lui, ne reviendra pas en tant que prophète, et n’est pas l’autorité de référence en matière de Norme. Cette fonction-là bien précise, transmise de générations en générations, parviendra jusqu’à l’imam Mahdî qui en sera le légataire légitime, tant sur le plan spirituel que temporel, pendant que Jésus fils de Marie aura la lourde responsabilité de guider l'humanité durant les tourments de l'Heure.           

Le quatrième pilier de la Religion renvoie donc à la figure Christique, qui en est l’autorité de référence. Les Croyants peuvent de fait s’inspirer de la vie de Jésus, que la paix soit sur lui, pour trouver des orientations lumineuses dans la manière d’appréhender les défis de l’Heure et ses prémisses.

 

Quelques mots au sujet de la France

La France Eternelle, véritable et authentique, est la France qui accepte la tutelle du Christ, fils de Marie, dans l’expression de sa souveraineté, de sorte que la France soit un phare du monothéisme pour l’Occident et pour le monde. Telle est la vocation primordiale de notre pays, qui trouve ses racines historiques dans le baptême de Clovis.

Ainsi, le roi de France n’est que le lieutenant du Christ, le véritable Roi de France étant Jésus-Christ lui-même, et le destin de la France est étroitement lié à la manière dont elle honorera, ou non, la Gloire de Dieu[5]. Dès lors, la figure Christique est naturellement la pierre angulaire historique et légitime du patriotisme français.         

Comme toute responsabilité implique des comptes à rendre et les conséquences qui s’en suivent[6], si le peuple de France refuse sa mission, la rejette ou l’oublie, il sera accru d’une population exogène qui viendra enrichir sa substance par la semence du monothéisme[7].     

Dès lors, et au regard des circonstances actuelles, il va sans dire qu’en plus d’être la pierre angulaire du patriotisme français, la figure Christique est aussi le ciment de la convergence entre Catholiques et Musulmans, et l’agent fertilisant de la réconciliation nationale[8].

Nous invitons donc les Français Musulmans à être de véritables Croyants et à œuvrer dans le sens de ce qui justifie leur présence dans ce pays. Ce sans quoi, ils seront coresponsables du Choc annoncé, et en subiront eux aussi les conséquences malheureuses et irréversibles.

Nous appelons également nos amis Catholiques à être de véritables Chrétiens et à ne pas se tromper.  Nous constatons avec regrets que de plus en plus de Français Catholiques préfèrent le Choc que leur vendent les marchands du Temple à la voie de Jésus-Christ, fils de Marie. Demandez donc à ces manipulateurs le rapport qu’ils entretiennent avec Jésus, paix soit sur lui, et Marie sa noble Mère, Pieuse parmi les pieuses ; car pour nous autres Musulmans la réponse et évidente et fait l’objet de cet article. Vous pourrez alors vous poser cette question fondamentale en ces temps houleux que nous vivons : qui sont vos alliés naturels et légitimes ?

Enfin, nous disons aux « patriotes » d’autres horizons que notre allégeance à la figure Christique, et la perspective par laquelle nous la vivons, nous rendent porteurs autorisés de la tradition française et de sa continuité. Sommes-nous simplement les seuls à avoir le courage de cette allégeance, pendant que tous les autres se couchent à plat-ventre devant les VRP du chaos ?

« Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites, car vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux par dehors, mais qui au-dedans sont pleins d'ossements de morts et de toute sorte de pourriture. Vous de même, au-dehors vous paraissez justes aux hommes, mais au-dedans vous êtes remplis d'hypocrisie et d'injustice. » (Mathieu chapitre 23 versets 27-28).

 

Gloire à Dieu, et vive la France !

 

[1] http://www.amehorizon.fr/eschatologierevolutionnaire.html

[2] http://www.amehorizon.fr/eschatologierevolutionnaire-depot-adamite-et-eschatologie-revolutionnaire_21_63.html

[3] http://islammedia.free.fr/Pages/ryadh_salihin/370.htm

[4] http://www.sunnite.net/signes-de-la-fin-du-monde-signes-annonciateurs-du-jour-du-jugement/

[5] http://www.chire.fr/A-152410-le-christ-qui-est-roi-de-france.aspx

[6]« Soyez fidèles à vos engagements, car vous aurez à en rendre compte. » (Coran, sourate 17 verset 34)

[7]« Vous voici appelés à effectuer des dépenses pour la Cause de Dieu. Certains parmi vous se montreront avares, mais celui qui est avare l’est à son propre détriment, car Dieu Se suffit à Lui-même et c’est vous qui êtes les indigents. Si vous vous dérobez, Dieu fera appel, pour vous remplacer, à un autre peuple qui ne vous ressemblera nullement. » (Coran, sourate 47 verset 38)

[8]« Dis : « Ô gens des Écritures ! Mettons-nous d’accord sur une formule valable pour nous et pour vous, à savoir de n’adorer que Dieu Seul, de ne rien Lui associer et de ne pas nous prendre les uns les autres pour des maîtres en dehors de Dieu. S’ils s’y refusent, dites-leur :  Soyez témoins que, en ce qui nous concerne, notre soumission à Dieu est totale et entière.” » (Coran, sourate 3 verset 64)


Ailleurs sur Âme Horizon


Commentaires (0)

Nouveau commentaire