Précisions sur l'eschatologie révolutionnaire

Publié le 03/12/2016 par Rémy Savin (Eschatologie)

Bonjour.

M’intéressant à l’Islam depuis plusieurs années, c’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai découvert votre site et vos publications. La lecture de votre revue m’a permis de redécouvrir le patrimoine islamique sous un autre angle, et a renforcé mes convictions intimes. Cependant, j’ai encore du mal à cerner avec précision la notion d’eschatologie révolutionnaire, malgré les explications approfondies que vous fournissez dans le premier numéro de votre revue, de même que sa finalité exacte. Également, l’adjectif « révolutionnaire », pour des raisons culturelles, me fait beaucoup penser à la Révolution française, dont la portée massivement anti-traditionnelle est pourtant en opposition frontale avec la démarche qui est la vôtre. Pourriez-vous éclaircir ces quelques points, avec des formulations simples et accessibles, ce qui n’est pas toujours le cas dans les articles de votre revue ? Merci beaucoup !

Sentiments fraternels.

Patrick M.

 

 

Au Nom de Dieu, le Clément le Miséricordieux

 

Bonjour,

 

Avant toute chose, un grand merci pour l’intérêt que vous portez à nos travaux. Il est vrai que nous démarrons un travail de pédagogie qui doit s’étaler sur le long terme, et pour l’heure, en effet, certaines notions que nous utilisons peuvent paraître encore un peu floues. Pour rester dans l’esprit de votre question, nous apporterons, si Dieu le veut, quelques explications simples et sommaires, réservant un exposé plus détaillé pour les prochains numéros de la revue.

 

Comme vous le savez, la religion de Dieu repose sur quatre piliers [1], que sont al-Islam (la Soumission), al-Imane (la Foi), al-Ihsan (l’Excellence), et as-Sa`ah (l’Heure), qui désignent respectivement les quatre grands axes Traditionnels de mobilisation de la conscience humaine, à savoir, le devoir d’œuvrer individuellement et collectivement vers le projet de civilisation défini par la Révélation, la nécessité d’évoluer à travers une conscience morale authentique, l’obligation pour chaque être humain de réformer son cœur par la Sagesse [2], et enfin, et c’est que qui nous ramène à votre question, le devoir de retarder autant que possible, et coûte que coûte, la Fin des Temps, en restant dans les Principes prescrits par la Révélation. Nous avons déjà argumenté ce dernier point dans nos précédentes publications, auquel nous renvoyons le lecteur, et nous continuerons à le faire dans celles à venir, si Dieu le veut.

 

Aussi, chacun de ces grands axes nécessite les moyens méthodologiques et opératifs de mise en œuvre de ses domaines d’application. En ce qui concerne le quatrième pilier de la Religion, as-Sa`ah (l’Heure), qui est, comme nous venons de le voir, l’obligation pour l’humanité de faire reculer le moment de l’échéance, celui-ci implique de développer tous les outils qui permettront d’atteindre cet objectif.

 

En l’occurrence, retarder la Fin des Temps, si l’on s’en réfère aux Textes, revient à réparer les dégradations en cours et prévenir les détériorations à l’œuvre ou en devenir. Schématiquement, il s’agit d’un mouvement de basculement cyclique, pour ne pas dire cyclologique, qui vise à ramener la mobilisation humaine aux critères de son origine : son axe de conscience initial. Or, c’est précisément, d’un point de vue linguistique, une révolution : un tour complet sur un axe en vue de revenir à son origine [3].

 

Aussi, et vous l’aurez compris, il y a une grande différence entre ce que nous proposons et ce que la culture populaire entend généralement par eschatologie : une démarche qui vise à faire un rapprochement entre l’actualité constatée et les critères de dégradations décrits par les Textes. Or, si l’eschatologie est effectivement la science de la Fin des Temps, et puisqu’établir un état des lieux, dans une optique de réhabilitation, a effectivement du sens, nous distinguons l’eschatologie descriptive de l’eschatologie de réhabilitation, dite « révolutionnaire », qui est un domaine différent, bien que parallèle.

 

D’ailleurs, selon nous, l’Islam, religion parachevée de Dieu, fut révélée pour trois raisons principales :

  • Confirmer les Révélations précédentes
  • En corriger les altérations
  • Donner à l’Humanité les moyens d’affronter les enjeux de la Fin des Temps

  

Il apparaît clairement que l’Islam est la religion de la Fin des Temps, et que chaque siècle, avec son lot d’épreuves, est en réalité la possibilité indispensable d’approfondir les grands axes de la Religion de Dieu, et de faire apparaître de nouvelles sciences issues du corpus de la Révélation.

 

Pour finir, nous rappellerons simplement que le premier Signe de la fin des Temps est la venue du dernier des prophètes, paix et bénédictions soient sur lui et sur l’ensemble des prophètes, comme l’indique le verset suivant : « Attendent-ils que l’Heure les prenne au dépourvu ? Déjà ses prémisses sont arrivées ; mais quand elle sera là, à quoi donc leur servira le rappel qui leur a été adressé ? » [4] Et le Prophète, paix et bénédictions sur lui, a dit : « J’ai été envoyé, alors que le moment qui me sépare de l’Heure est comparable à ces deux doigts [et en disant cela il joignait son majeur et son index] » [5].

 

Aussi, ne pas investir le domaine que nous explorons serait, pour la communauté des Croyants, un manquement majeur à son devoir de piété. Nous préciserons plus en détail ce dernier point, si Dieu le veut, ainsi tout ce qui a été mentionné dans cet article, dans nos prochaines publications.

 

Louanges à Dieu, Seigneur des mondes !


Ailleurs sur Âme Horizon

Patriotisme, la Tradition au service du quotidien

Dans un contexte fragile marqué par la dégradation progressive des fondements de la Civilisation, la nation apparaît comme un rempart et une solution face à la destruction programmée de la...

La figure Christique en Islam

Nous avons rappelé dernièrement que la tradition prophétique fait reposer la Religion de Dieu sur quatre piliers : al-Islâm (la soumission à la prescription divine), al-Imâne (l’adhésion...


Commentaires (1)

Nouveau commentaire

de Jean Petit Dimanche 21 mai 2017 à 19h45

Bonjour et paix,

Je suis vraiment ravi de découvrir ce blog, je découvre avec une grande joie que nous partageons la même vision de l'urgence à unir les croyants sous la même bannière (celle de la Vérité).

Je vais donc lire avec une grande attention l'ensemble de ce blog et reviendrai vers vous pour d'éventuelles questions sur le sujet.

Fraternellement.