Le symbolisme et l'analogie : pédagogie de la Tradition

Publié le 23/06/2014 par Rémy Savin ()

Le symbolisme et l’analogie sont les principaux outils qu’utilisent les Sages pour enseigner la spiritualité, la mystique, et toutes sortes de disciplines techniques telles que l’alchimie. Cette pédagogie fait partie de la Révélation et le Livre Sacré invite à les mettre en œuvre.

Commençons par le symbolisme :

« Dis : “Si la mer se changeait en encre pour transcrire les paroles de mon Seigneur, la mer serait assurément tarie avant que ne soient épuisées les paroles divines, dussions-nous y ajouter une quantité d’encre égale à la première.” (s18v109) »

Le symbolisme Traditionnel a pour fonction de rendre accessible à la raison, par le biais d’une image ou de tout autre forme de représentation, l’essence de notions qui s’articulent dans un ensemble cohérent. Un simple symbole permet l’accès, si les clés de compréhension du symbolisme employé sont correctement assimilées, à un savoir vaste, concret et abstrait, dans sa forme la plus synthétique possible. C’est un procédé de transmission du savoir robuste et efficace qui est souvent utilisé comme support, par exemple sous la forme d’une gravure accompagnant un texte, afin non pas d’illustrer, mais bien de valider le sens de l’information. Sa principale force est de pouvoir traverser les siècles sans être altéré par des traductions, des transformations de langage ou « l’évolution » des modes de vie qui modifie les perceptions. Au-delà de sa dimension purement intellectuelle, le symbolisme, en tant que pédagogie, a aussi la particularité d’inclure l’expérience intérieure dans l’assimilation de son objet. Il est donc un support particulièrement approprié pour toutes les disciplines qui se rapprochent de près ou de loin à la spiritualité et à la mystique. Il rend également possible, dans une certaine mesure, la transmission à l’aveugle puisque véhiculant le savoir sous sa forme la plus synthétique possible, il le rend alors disponible à toutes les sensibilités.

Continuons, avec l’analogie :

« Propose-leur encore la parabole de la vie en ce bas monde. Elle est semblable à cette eau que Nous faisons descendre du ciel, et dont les plantes s’imprègnent un instant pour se transformer ensuite en chaume à la merci des vents, car la puissance de Dieu n’a point de limite. (s18v45) »

L’analogie Traditionnelle est la mise en correspondance de mécanismes communs opérants dans des contextes différents, mais qui relèvent d’une réalité générale ou suffisamment pertinente pour refléter avec justesse une part de la vérité. Elle s’appuie le plus souvent sur la comparaison, la métaphore, ou le symbolisme. Cette dernière option est la plus couramment utilisée dans les milieux de la spiritualité et de la Tradition puisqu’elle implique l‘expérience vécue, et a donc un impact plus profond dans l’enseignement.

L’utilisation pratique du symbolisme et de l’analogie permet de rendre accessibles, par l’expérience, la raison et la vie quotidienne, les rapports qu’entretiennent le microcosme et le macrocosme :

« Dans la création des Cieux et de la Terre, dans l’alternance de la nuit et du jour, dans les vaisseaux qui sillonnent la mer, chargés de tout ce qui peut être utile aux hommes, dans l’eau que Dieu précipite du ciel pour vivifier la terre, après sa mort, et dans laquelle tant d’êtres vivants pullulent, dans le régime des vents et dans les nuages astreints à évoluer entre ciel et terre, dans tout cela n’y a-t-il pas autant de signes éclatants pour ceux qui savent réfléchir ? (s2v164) ».

En effet, cette pédagogie montre que la création tout entière forme un tout cohérent, une unicité qui renvoie à Son Unicité Divine, loué soit-Il : « C’est Lui qui fait descendre du ciel une eau par laquelle Nous faisons germer toutes sortes de plantes et faisons surgir des cultures verdoyantes, d’où sortent les grains sous forme d’épis. De même que Nous faisons surgir de lourds régimes de fruits de la spathe des palmiers. Et avec cette eau Nous faisons également croître des vergers de vignes, d’oliviers et de grenadiers, similaires ou d’espèces variées. Observez leurs fruits, et voyez comment ils fructifient et comment ils atteignent leur maturité ! Il y a là, en vérité, autant de signes pour ceux qui ont la Foi. (s6v99) ».

Par l’emploi du symbolisme et de l’analogie, le fidèle sera sensible au fait de perpétuer une tradition prophétique et de respecter un ordre de Dieu. Cette prescription divine rend accessible la Connaissance de la Vérité à quiconque s’engage avec patience et sincérité dans la sainte Voie qui mène à Dieu, tout en laissant le Mystère voilé à ceux qui n’en sont pas dignes ou à ceux qui manquent de franchise dans leur engagement. Enfin, le symbolisme et l’analogie invitent l’itinérant à une vigilance de chaque instant puisqu’ils renvoient à la réalité de tous les jours, tant dans les exemples utilisés que dans l’expérience spirituelle qu’ils engendrent. Ainsi, celui qui chemine y trouvera une source de méditation perpétuelle et des balises de rappel face aux pièges du quotidien.

Gloire à Dieu, Seigneur des mondes !


Ailleurs sur Âme Horizon

Essai sur la Tradition : Chapitre I

Voici en libre accès le premier chapitre d'un livre en cours de rédaction par l’équipe du site. Ce livre a pour ambition de présenter les éléments essentiels de la Tradition de manière...


Commentaires (3)

Nouveau commentaire

de hamdoulileh Dimanche 12 mars 2017 à 15h36

Salem 3laykoum , en faite je voudrai que vous éxposiez les préjudises néfastes de la secte wahabite sur la religion de l'amour et de l'haemonie qui est l'islam.
Merci infiniment.

de Anonyme Mercredi 15 février 2017 à 22h05

As Salam aleykum
Je ne vois pas du tout la difference entre symbolisme et analogie.
Le symbolisme permet il de donner une image d'une vérité ? Et l'analogie sert telle d'outil permettant un rapport entre le comparé et le comparant ?
J'avoue ne pas avoir saisi malgré plusieurs lectures..
Merci pour la qualité de vos travaux.
Hajare

de Rémy Savin Samedi 18 février 2017 à 12h55
Salam alaykoum.

Le symbolisme vis à synthétiser un principe, une idée, un ensemble d'information, au travers de figures représentatives, de manières à ce que l'enseignement qui en découle ne subisse pas les altérations du temps, du langage, ou du contexte. Il est une clé initiatique qui permet de rester sur une même logique de compréhension que les générations du passé. Ainsi il n'est pas rare que de grands savoirs soient compilé au travers d'animaux imaginaires ( par exemple le phénix) ou de légendes.

L'analogie est une mise en relief de Vérités universelles par la mise en parallèle de leurs conséquences visibles et supposées sur différents plans de la création ou de l’existence. Donc, d'une certaine manière, oui, elle permet un rapport entre le comparé et le comparant.

Les deux démarches sont bien différentes et se complètent : l'analogie considère la Création comme un livre ouvert permettant de faire toutes sortes de rapprochements, tandis que le symbolisme est un outils de progression initiatique.

Fi amanillah