Les sources de la Tradition

Publié le 04/08/2014 par Rémy Savin ()

La Tradition, dans toutes ses facettes, constitue un bloc homogène et régulier. Ses principales sources sont au nombre de cinq et l’itinérant désireux de progresser dans l’héritage de la Tradition devra apprendre à les identifier, de même que les modalités de leur développement et de leur transmission. En voici une description sommaire :

 

1 - La Révélation :

« Alif - Lâm - Râ. Nous te révélons ce Livre pour que tu fasses sortir, avec la permission de leur Seigneur, les hommes des ténèbres vers la Lumière, et les conduises dans la Voie du Tout-Puissant, du Digne de louange » (sourate 14 verset 1).

« Craignez donc Dieu autant que vous le pouvez ! Écoutez, obéissez, faites l'aumône, dans votre propre intérêt, car ce sont ceux qui se prémunissent contre leur propre avarice qui seront les bienheureux. » (sourate 64 verset 16).

« À toi aussi Nous avons révélé le Coran, expression de la pure Vérité, qui est venu confirmer les Écritures antérieures et les préserver de toute altération. Juge donc entre eux d'après ce que Dieu t'a révélé. […] » (sourate 5 verset 48).

Les différentes révélations se sont donc succédées les unes aux autres, chacune venant confirmer et compléter les précédentes. Le fidèle est tenu de suivre la Révélation dans son ensemble et de mettre en pratique les prescriptions de Dieu.

 

2 - La tradition prophétique :

« Dis-leur : Obéissez à Dieu, obéissez au Prophète ! […] » (sourate 24 verset 54).

« Vous avez, dans le Prophète de Dieu, un si bel exemple pour celui qui espère en Dieu et au Jugement dernier, et qui évoque souvent le Nom du Seigneur. » (sourate 33 verset 21).

« Dis : Nous croyons en Dieu, à ce qu'Il nous a révélé, à ce qu'Il a révélé à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob et aux Tribus , à ce qu'ont reçu de leur Seigneur Moïse, Jésus et les prophètes. Nous ne faisons aucune distinction entre eux, et c'est à Dieu que nous nous soumettons. » (sourate 3 verset 84).

Les prophètes sont les modèles à suivre pour les croyants. La vie des prophètes est une école de la spiritualité et du cheminement vers le Divin, loué soit-Il. Dieu leur a révélé toutes sortes de sciences à travers lesquelles s’est construit l’héritage de la Tradition.

 

3 - L’enseignement des maîtres spirituels

« Nous n'avons envoyé avant toi que des hommes auxquels Nous avons fait des révélations. Interrogez à leur sujet, si vous ne le savez pas déjà, ceux qui détiennent le Rappel. » (sourate 16 verset 43).

« Nous n'avons envoyé avant toi que des hommes à qui nous faisions des révélations. Interrogez là-dessus les gens de l'Écriture, si vous l'ignorez ! » (sourate 21 verset 7).

Le Rappel, dans ces versets, désigne les Saintes Écritures et les connaissances qui les accompagnent, de sorte que la Révélation soit à la fois bien comprise et source d’approfondissements. Les gens du Rappel ont pour caractéristique d’être réalisés spirituellement et de vivre dans la proximité avec le Divin, loué soit-Il. De là, ils tirent une inspiration à partir de laquelle ils développent des explications nouvelles de la Tradition, relatives aux problématiques de leur temps.

Ils sont les Sages de la communauté des hommes, les bien-aimés de Dieu, à la Foi pure et sincère. La Révélation précise : « En vérité, les bien-aimés de Dieu ne connaîtront ni crainte ni peine, car ceux qui ont la foi et qui craignent le Seigneur recevront la bonne nouvelle en ce monde et dans la vie future, et la Parole de Dieu est immuable. Ce sera pour eux la félicité suprême ! » (sourate 10 versets 62 à 64).

 

4 - Les recueils du savoir réalisées par des auteurs légitimes et autorisés

« Ô vous qui croyez ! Lorsqu'on vous dit : «Faites place aux autres dans les assemblées !», faites-le, Dieu vous mettra à l'aise au Paradis ! Et lorsqu'on vous dit : «Levez-vous !», faites-le, Dieu élèvera de plusieurs rangs ceux d'entre vous qui ont la foi et qui ont reçu la science. Dieu est parfaitement Informé de ce que vous faites. » (sourate 58 verset 11).

« Peut-on comparer ce pécheur à celui qui passe ses nuits en prière, prosterné ou debout, craignant la vie future et plaçant son espoir dans la miséricorde de son Seigneur? Dis : «Sont-ils égaux, ceux qui ont reçu la science et ceux qui ne l'ont point reçue?» Seuls des êtres doués d'intelligence sont à même d'y réfléchir. » (sourate 39 verset 9).

« C'est Lui qui t'a révélé le Livre contenant des versets à la fois clairs et précis, qui en constituent la base même, ainsi que d'autres versets susceptibles d'être différemment interprétés. Et c'est à ces derniers versets que les sceptiques, avides de discorde, prêtent des interprétations tendancieuses, alors que nul autre que Dieu n'en connaît la signification exacte. Quant aux vrais initiés, ils se contentent de dire : «Nous croyons en ce Livre, car tout ce qu'il renferme vient de notre Seigneur.» Ainsi, seuls sont enclins à méditer ceux qui sont doués d'intelligence. » (sourate 3 verset 7).

Les savants suivent les traces des prophètes et des saints réalisés. Ils sont les garants d’un savoir correctement diffusée dans la communauté des hommes, et chacun d’entre eux évolue dans la science selon sa propre spécialité. Les fidèles doivent ainsi veiller à respecter leur rang, mais aussi à ne pas prendre pour guides ceux qui n’en sont pas dignes ou qui n’en ont pas la légitimité.

 

5 - La filiation spirituelle :

« Nous avons élevé certains d'entre eux au rang de chefs spirituels, pour les diriger suivant Nos ordres, aussi longtemps qu'ils se sont montrés persévérants et fermement convaincus de Nos signes. » (sourate 32 verset 24).

« Ô croyants ! Craignez Dieu et soyez avec les véridiques ! » (sourate 9 verset 119).

La filiation spirituelle constitue elle aussi une source de la Tradition. En effet, on n’enseigne pas la patience de la même manière qu’il y a mille ans, à cause d’un contexte différent, et d’une population qui n’a pas les même aptitudes ni les même préoccupations. Cette filiation s’accomplit par une chaîne de transmission de maître à élève qui remonte jusqu’aux Anciens.

Cette formule permet de s’assurer de la bonne compréhension de tous les outils de la Tradition, d’autant plus que leur maîtrise ne relève pas simplement de ce qui est directement intelligible, mais utilise aussi comme support la transformation qui s’opère peu à peu dans le cœur de l’itinérant, comme dans le verset suivant : « Que ne parcourent-ils la Terre pour acquérir des cœurs aptes à comprendre et des oreilles aptes à entendre? En vérité, ce ne sont pas les yeux qui se trouvent atteints de cécité, mais ce sont les cœurs qui battent dans les poitrines qui s'aveuglent. » (sourate 22 verset 46).

Au regard de la Tradition, en effet, une science bien comprise est nécessairement transmise par ceux qui en détiennent les clés. Une démarche individuelle et isolée est donc vouée à l’échec, car les mécanismes de l’intellect et de la raison ne constituent que des instruments parmi d’autres de la voie initiatique. L’aspirant au savoir n’a pas d’autre choix, s’il veut sincèrement progresser dans la Vérité de Dieu, que de s’asseoir auprès des Sages et des savants.

L’enseignement oral joue un rôle prépondérant, bien que le support de l’écrit soit aussi utilisé. La filiation spirituelle, enfin, permet de revisiter la pratique de la religion de Dieu à travers la vie des saints et des maîtres spirituels, qui sont autant d’illustrations et de ce qu’est la Sagesse.

 

 

Ainsi, la démarche Traditionnelle vise à investir de manière active un héritage vivant, à partir duquel se manifestent un état de conscience, une spiritualité, et une philosophie. Cette méthode est différente de ce que propose la science moderne : récolter de l’information et la traiter pour en tirer du savoir. Ce procédé, en effet, ne prend pas en compte l’expérience intérieure de celui qui opère et n’exige pas non plus que son cœur soit tourné vers la Vérité. Bien que les deux méthodes ne s’opposent pas nécessairement, et peuvent même parfois se compléter, elles se distinguent l’une de l’autre tant sur le fond que sur la forme, et leurs finalités ne sont pas les même.

L’itinérant devra donc veiller à ne pas superposer les deux méthodes lorsqu’il se plonge dans l’héritage des Anciens, sous peine de se retrouver dans une confusion totale mêlée d’un sentiment de frustration. C’est d’ailleurs l’une des grandes maladies qui touchent notre société : bricoler de manière aléatoire et hasardeuse des procédés d’investigations illégitimes et sans fondements, sous prétexte de libre arbitre, pour ensuite tirer des conclusions qui relèvent plus des passions de l’âme que de la voie de la raison. A ce titre, les enseignements de la Tradition, qui peuvent parfois sembler arbitraires quand ils ne sont pas abordés dans un bon état d’esprit, ont le mérite de fixer, par l’état même de ce qu’elles constituent, le cadre indispensable à tout cheminement authentique.

 

Louanges à Dieu, le Très-Haut !


Ailleurs sur Âme Horizon

Le dogme de l'Unicité

Le point de départ de tout cheminement spirituel, ou initiatique, est ce que le fidèle met dans son cœur et le dogme auquel il prête foi. Ainsi, depuis des temps immémoriaux, les Sages rappellent les...

Essai sur la Tradition : Chapitre I

Voici en libre accès le premier chapitre d'un livre en cours de rédaction par l’équipe du site. Ce livre a pour ambition de présenter les éléments essentiels de la Tradition de manière...


Commentaires (0)

Nouveau commentaire