Rajab, le mois de la concentration

Publié le 02/04/2018 par Karim C () Partager

Au Nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

Chers amis, ce 1er avril 2018 marque la moitié du mois de Rajab, qui sera suivi par le mois de Sha’ban puis du mois de Ramadan, selon le calendrier islamique.

 

Les mois sacrés

« Les mois auprès de Dieu sont au nombre de douze dans le Livre de Dieu, le jour où Il a créé les cieux et la terre ; quatre d’entre eux sont sacrés. Telle est la religion droite alors ne soyez pas injustes envers vous-mêmes durant ces mois » (Coran, 9:36).

Bukhârî et Muslim ont rapporté que : « Selon Abou Bakr, le Prophète (sur lui la paix) a fait un sermon lors du Pèlerinage d’Adieu au cours duquel il a déclaré :

Le temps a fait un tour pour revenir tel que le jour où Dieu a créé les cieux et la terre ; une année correspond à douze mois parmi lesquels quatre sont sacrés. Trois d’entre eux se succèdent : Dhû el Qi’da, Dhû el Hidja, et Muharram. Le dernier est Rajab de la tribu Mudhar, celui qui se trouve entre Jumâdâ et Sha’ban.” »

Selon la tradition islamique, le mois de Rajab est un mois sacré invitant les croyants à davantage de retenue, qu’il s’agisse de notre langage, de nos actes ou de nos pensées. C’est un mois où chacun doit redoubler d’efforts afin d’effectuer un maximum de bonnes œuvres, car la récompense divine y est démultipliée.

C’est le mois du Pardon (istighfar). C’est un mois privilégié durant lequel le Serviteur s’efforce de se purifier intérieurement en demandant pardon au Créateur en préparation du mois de Ramadan. Il est également le mois du « voyage nocturne », événement où la prière canonique telle que nous la connaissons a été instaurée.

 

Le voyage nocturne

 « Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur (Muḥammad) de la Mosquée sacrée (La Mecque) à la Mosquée lointaine (Al-Aqṣā) dont Nous avons béni l’alentour. » (Coran, 17:1)

Le voyage nocturne est un voyage durant lequel le Prophète Muhammad a voyagé de la Mecque jusqu’à Jérusalem en une fraction de seconde.

Arrivé à Jérusalem, le prophète, que la paix et les bénédictions soient sur lui, a été élevé dans les cieux. Il visita les sept cieux et dans chacun d’eux il s’entretint avec les prophètes y résidant. Il arriva ensuite au Lotus de la Limite (Sidrat al Mountaha) pour ensuite atteindre la lumière après laquelle il n’y a pas d’autres lumières et où la prière lui a été prescrite. La prescription originelle était d’abord de cinquante prières quotidiennes, et le Prophète Muhammad demanda que ce nombre soit réduit à cinq, comme l’ont rapporté les spécialistes de la biographie prophétique (Sirah). Dieu dans sa grande Miséricorde nous octroie les bénéfices de cinquante prières avec seulement cinq.

 

La concentration

Certains sages disent que c’est le mois de la semence, pendant lequel on doit semer les graines des bonnes actions.

Parmi les bonnes actions préconisées, il y a le fait de demander pardon à Dieu, de se préparer physiquement au ramadan en jeunant, et de faire des aumônes pour ceux qui en ont la possibilité.

C’est entre autres le mois propice à l’acquisition de la « concentration mêlée de révérence » (Al Kouchou) dans la prière. C’est le mois où notre cœur émet des vibrations particulières lui permettant de se connecter plus facilement à un pôle géographique et spirituel situé à Jérusalem. Plus on essaye d’acquérir cette concentration durant ce mois sacré, plus on arrivera, si Dieu veut, à en bénéficier ; on arrivera également à mieux se concentrer avec révérence durant les prières du ramadan et du reste de l’année. Plus nos prières sont faites avec révérence, plus l’on pourra apporter des ondes positives au monde et apporter une contribution pour la paix et l’harmonie dans l’Univers.

« Ô Seigneur bénis pour nous le mois de Rajab et de Sha’ban et fais-nous atteindre celui de Ramadan »


Ailleurs sur Âme Horizon

Poème

Tu es mon Secours, Toi le Protecteur des cieux et de la terre. Lorsque les larmes jaillissent des profondeurs de mon être, mon regard se lève vers toi en implorant de Toi la grâce d’un don, que...

Le supplice des chrétiens d'Orient

  Le contexte international se dégrade de jour en jour, et le drame qui se joue actuellement en Irak ne cesse de susciter de vives inquiétudes. Depuis l’avènement de ce pseudo-califat...

Islam et islamisme

À eux seuls, ces deux mots alimentent toutes sortes de polémiques. Fantasme débridé pour les uns, opportunité douteuse pour d’autres, la question de l’Islam, en France et ailleurs, et au-delà...


Commentaires (4)

Nouveau commentaire

de Aïmen Lundi 02 avril 2018 à 12h52

Salam aleikoum,

J'avais regardé votre vidéo concernant Jérusalem. Vous y abordiez la concentration. Vous y évoquiez une dou'a qui aide à acquérir la concentration pendant la prière. Pourriez-vous nous la partager ?

de Al Machichi Samedi 14 avril 2018 à 15h19
Salam 'aleykoum. Nous avons bien pris en compte votre demande et vous répondrons. Il se peut qu'on n'ait pas été très clair. Car on évoquait un Dou'a en faveur d'Al Aqsa. Mais votre question est très intéressante et nous consulterons le Shaykh afin de vous donner une réponse. Incha Allah

de Al Machichi Mardi 08 mai 2018 à 00h03
Salam 'Aleykoum,

Que la paix soit sur vous.
Au Nom de Dieu le Clément le Miséricordieu
En effet il ne s'agissait pas d'une dou'a sur la concentration mais sur la prière. Pour votre requête sachez que Allah est capable de faire ce qu'Il veut quand on l'invoque. Mais pour trouver la concentration dans la prière un dou'a avant la prière n'est pas toujours suffisant.
Tout d'abord, pour pouvoir se concentrer dans la prière :
- Il faut redonner la sacralité à tout ce qui l'est comme l'honneur du frère, le voisin, les parents, la femme, les mois sacrés, le coran, les places sacrées comme les lieux de cultes, les endroits sacrés comme al Qouds, les nuits sacrées, le jour du Vendredi.
- Essayer d'éprouver et de la révérence en écoutant le Coran, suivre la Tradition prophétique à l'égard de ce qui a été évoqué plus haut et essayer d'appliquer les recommandations eut égard à ces choses sacrées. Pour les nuits sacrées multiplier les actes d'adorations, pour les mois sacrés essayer de faire plus attention au comportement au regard aux pensées. Abaisser les ailes de l'humilité et de la servitude pour ses parents, être extrêmement respectueux envers ses voisins etc...
Ainsi en ayant déjà cet esprit de révérence pour ces choses là on se conditionne à savoir donné la sacralité à ce qui doit l'être. Cet état d'esprit quotidien et permanent nous facilitera pour prendre conscience de ce qu'est la prière.
- Essayer de comprendre ce qu'est la prière. Premièrement savoir qu'elle a été révélée directement au prophète après le voyage nocturne, au delà du lotus de la limite au delà de la lumière après laquelle nul ne peut avoir accès, pour cela je vous renvoie aux diverses biographie comme celle d'ibn Hicham ou d'ibn ishaq.
Deuxièmement la prière quotidienne est un rendez vous avec Ton Seigneur, se rendre compte qu'on est devant Allah Glorifié soit-Il, dans la cour du Roi des Rois. Cette prise de conscience ne peut avoir lieu que si on fait de notre vie quotidienne une prière constante, c'est à dire essayer de se remémorer qu'Il nous voit sans cesse dans chacun de nos faits. Donc essayer à chaque moment de Lui dédier ses faits.
Voilà la préparation préalable pour pouvoir se concentrer.

Maintenant sur un plan moins général, la Tradition prophétique regorge de conseils et d'invocations pour pouvoir se concentrer lors de la prière.
Le prophète que les prières et les bénédictions soient sur Lui nous conseille tout d'abord de prier en groupe quand cela est possible. L'énergie concentrée de plusieurs personnes réunies autour d'un même objectif nous alimente et nous donne plus d'énergie pour se concentrer.
Le prophète nous dit si on entend l'Eden : Répéter après le muezzin sauf après « Venez à la prière, accourrez au succès ! », alors on dit :] Il n'y a de puissance ni de force qu'en Allah."
لا حَـوْلَ وَلا قُـوَّةَ إِلاّ بِالله
Lâ hawla wa lâ quwwata illâ bi-l-lâhi
Si on est seul faire Iqamat Salat (c'est comme l'appel à la prière)
Dire aussi avec ferveur l'invocation suivante avec concentration suite à l'appel du Muezzin ou suite à l'appel à la prière si on la fait seul
"Et dire : « Ô Seigneur, Maître de cet appel parfait et de la prière que l'on va accomplir, donne à Mohammed le pouvoir d'intercéder (le Jour du Jugement) et la place d'honneur [au Paradis], et ressuscite-le dans la position louable que Tu lui as promise. (Car Tu ne manques jamais à Ta promesse). "
اللّهُـمَّ رَبَّ هَذِهِ الدّعْـوَةِ التّـامَّة وَالصّلاةِ القَـائِمَة آتِ محَـمَّداً الوَسيـلةَ وَالْفَضـيلَة وَابْعَـثْه مَقـامـاً مَحـموداً الَّذي وَعَـدْتَه [إِنَّـكَ لا تُـخْلِفُ الميـعاد
Allâhumma rabba hâdhihi d-dacwati t-âmmati, wa s-salâti-l-qâ'imati.Âti Muhammadan al wasîlata wa-l-fadîlata, wa bcath-hu maqâman mahmûdan al-ladhî wajadtahu. [Innaka lâ toukhlifou al Mi'ad.]
Source : Invocations - De l'appel à la prière | La Citadelle du Musulman - Hisnulmuslim sur www.guidemusulman.com

Le prophète recommandait avant de faire les prières obligatoires de les précéder d'un cycle minimum de deux prosternations.
Avec tout ces recommandations le serviteur est déjà dans de bonnes conditions pour accomplir la prière.
Malheureusement juste à l'entrée de la prière ou juste avant on peut aussi être déconcentré.
Là aussi le prophète que les prières et les salutations soient sur lui nous a donné des recommandations.
Très souvent un Démon nommé Al Khinzab vient pour nous distraire, c'est un démon spécialisé pour nous déconcentrer dans la prière.
Un jour un des compagnons est venu se plaindre au prophète que ce diable venait le déconcentrer.
Le prophète répondit alors qu'il fallait à ce moment là faire crachoter en tournant la tête à gauche (sans sortir de crachat seulement de l'air humidifiée) en demandant refuge à Dieu contre Satan.

Certains Sages de la Voie Ba'alawi comme Shaykh Hamdi Ben Aissa ont donné aussi comme astuce à certains disciple si après tout cela la concentration n'était pas au rendez vous.

Réciter dix tasbih (Soubhanoulah) dix tahlil (La ilaha Ila Allah)/dix tahmid (Al Hamdoulilah) /dix takbir (Allah Akbar)/Dix istighfar (Astaghfiroula).
Lire le verset du Trône et Al Fatiha.
Ou
Faire deux prosternations ( de gratitude) ensuite deux prosternations rakats pour s'en remettre à Dieu puis rentrer dans la prière obligatoire.

Nous espèrons que notre réponse est assez claire et que nous puissions tous bénéficier des conseils qui y sont prodigués.
Et Dieu est le plus savant.
Que les prières et les salutations soient sur notre noble prophète.

Que la paix soit sur vous.



de Aïmen Mercredi 09 mai 2018 à 20h59
Salam aleikoum,

Merci beaucoup pour votre réponse. J'essaye de me concentrer, d'être dans un état de conscience de ce moment qu'est la prière.