Iqad al-Himam : Sagesse 12

Publié le 25/11/2017 par Karim C ()

Rien n'est plus bénéfique pour le cœur qu'un isolement le faisant pénétrer dans le domaine de la méditation.

 

Le bienfait mène à l'utilité,

Le coeur c'est la force nécessaire pour accueillir la science, l'isolement c'est lorsque le coeur se retire seul avec Dieu, ainsi ce qui est voulu c'est une retraite spirituelle (Khalwa), c'est à dire que le coeur s'isole des gens. Dans la plupart des cas le coeur ne peut s'isoler que lorsque le moule qui le contient (c'est à dire le corps) s'isole. Le domaine (et l'idée de pénétration), signifie le champ de la reflexion lorsque celle-ci reste à sa place c'est à dire l'imaginaire, on peut aussi l'appeler la méditation si elle est dirigée dans le bon sens. C'est à dire le cheminement du coeur pour arriver à la présence divine. Cette méditation est de deux sortes : une méditation qui entraîne la foi et la croyance sans faille et une méditation qui donne lieu à une vision explicite et une contemplation de ce qui se passe.

Je dis : rien n'est plus bénéfique pour le coeur qu'une solitude accompagnée d'une méditation, car la solitude est comme la diète et la méditation est comparable au remède. Le remède n'est d'aucune utilité sans la diète . Il n y a aucun bienfait à la diète sans remède. Il n y a donc pas de bienfait dans un isolement sans méditation. La méditation n'a véritablement lieu, et ne devient réelement saine que si elle est accompagnée d'un isolement. Ce qui est voulu par le fait de s'isoler c'est que le coeur se vide (de tout autre chose que de dieu). Ce qui est voulu par le fait de vider le coeur, c'est de l'élever spirituellement, de le guider vers des hautes aspirations, et de s'occuper à la méditation. Par la méditation on cherche à obtenir la connaissance et à l'enraciner dans le coeur et cette connaissance de dieu qui s'est installée dans le coeur et un remède c'est même synonyme de son excellente santé. C'est ce que Dieu a appelé le coeur saint. Dieu le Très-Haut dit à propos de la résurrection : "Le jour ou ni les biens ni les enfants ne seront d'aucune utilité, sauf celui qui vient à Dieu avec un coeur saint". Certains dires véridiques ont dit que le coeur est comme l'estomac, si tu y mélanges beaucoup d'aliments il tombe malade. Seul un régime lui sera bénéfique, et le régime implique de réduire la quantité et la diversité des aliments. Il en est de même pour le coeur, s'il est submergé par les pensées et uniquement influencé par les cinq sens il tombe malade et peut même mourrir. Seul une diète lui est bénéfique. Le coeur fuit ainsi ses terres qui sont la sociabilisation et le mélange avec les gens. Si le disciple s'isole donc des gens et qu'il s'adonne à la méditation, le remède a fait effet et le coeur parvient à la rectitude. Sinon reste malade jusqu'à rencontrer Dieu ainsi avec un coeur malade pleins de doutes et de mauvaises pensées. Que Dieu nous en préserve.

Al Junayd a dit : Les plus nobles des assemblées sont celles ou l'on s'assoit pour méditer sur les vastes domaines de l'Unicité. Le Shaykh Abou Hassan Shadhili a dit: Les fruits de l'isolement c'est d'être auréolé par les dons de grâces. Elles sont de quatres sortes : le retrait de la couverture (qui voile), la descente de la miséricorde, la réalisation de l'amour, et une langue véridique dans ses propos. Dieu le Très-Haut a dit : " Lorsqu'il se sépara d'eux et de ce qu'ils adoraient en dehors de Dieu nous lui avons dispensés des dons de grâces".

Sache qu'il y a dix bienfaits dans la retraite spirituelle:

Le premier : La sécurité contre les dégâts provoqués par la langue. Celui qui est seul ne trouve personne à qui parler. Le prophète que les prières et les bénédictions soient sur lui a dit "Dieu fait miséricorde à un serviteur qui se tait et qui se soumet, ou qui parle que pour imposer le bien". Dans la plupart des cas ce qui est plus sur pour se préserver du dégats des mots c'est de privilégier la retraite aux rassemblements. Le maître de nos maître Sidi Ali a dit : Lorsque je vois qu'un disciple privilégier la retraite aux rassemblements, et le silence à la parole et le jeune au rassasiement, je sais qu'il est tel une ruche qui s'est emplit de miel. Lorsque je vois qu'il préfère se mêler aux gens, parler et être rassasié à son contraire alors je sais qu'il est comme une ruche est vide. Il a dit dans le livre Al Qout : Dans l'excès de paroles il y a un manque de scrupule, point de crainte réverentielle de Dieu, beaucoup de comptes à rendre, le livre consignant les mauvaises actions devient volumineux, et beaucoup de témoignage seront contre cette personne de la part des anges scribes (qui notent les actions sur le livre), un lien étroit entre opprimés et oppresseurs, beaucoup de sollicitations de la part des gens que cela soit pour la science ou autres, et une indifférence ainsi qu'un détournement constant du Noble Roi. En effet les paroles sont les clés des grands péchés de la langue comme le mensonge, la médisance, la calomnie, le faux témoignage, des accusations mensongères. Le prophète que la paix et les salutations soient sur lui nous informe en disant : "La plupart des fautes que commet le fils d'Adam viennent de sa langue, les hommes qui auront le plus de pêchés à leur actif seront pour la majorité ceux qui se mêlaient de ce qui ne les regardait pas."

Le second bienfait : c'est qu'elle préserve la vue des méfaits qu'entraînent les regards déplacés. Celui qui est isolé des gens se préserve de les regarder, même s'ils portent sur eux les parures et les fleurs de ce bas monde. Le Très-Haut a dit : Et ne tends point tes yeux vers ce dont Nous avons donné jouissance temporaire à certains groupes d'entre eux, comme décor de la vie présente afin de les éprouver

par cela. Par cela il y a l'interdiction de l'âme à regarder ce bas monde y trouver une perspective et concurrencer les gens y appartenant. Mohamed Ibn Sirin a dit : prend garde à ne pas trop porter des regards inutiles, car cela entraine des appétits incontrolés. Certains lettrés ont dit : l'oeil est la cause des catastrophes, et de destruction. Celui qui lance un clignement d'oeil, vise la fin de sa vie, celui qui regarde les choses qu'avec un regard externe son coeur connaîtra forcèment la séparation.

Le troisième bienfait : c'est qu'il préserve et protège le coeur de hypocrisie de l'ostentation et de la flatterie et d'autres maux. Certains sages ont dit : celui qui se mélange aux gens les flattera de manière hypocrite, et fera naître en eux l'ostentation, celui qui fait naître en eux l'ostentation il lui arrivera la même chose et il ira à sa perte tout comme eux. Un soufi a dit j'ai demandé à un des abdal qui s'était coupé de tout pour Dieu : Quel est le chemin pour arriver à la réalisation il a dit : ne regarde pas la création, car cela apporte une obscurité. Je n'ai pas d'autre choix. Il dit alors n'écoute pas ce qu'ils disent, car leur paroles sont dures

Je lui répondis encore, je ne peux faire autrement, il me dit : n'aie pas affaire à eux, car cela n'entraîne que perte, peines profondes et solitude. Je vis parmi eux, je n'ai d'autre choix que d'avoir à faire à eux, ne t'en remets pas a eux, car éprouver de la quiétude auprès d'eux te mènera à ta perte. Je répondis je pense peut être pouvoir faire ce que tu viens de me dire. Il me répondit : O toi tu regardes ceux qui s'amusent, tu écoutes les paroles des ignorants, tu fais affaire avec les désoeuvrés et tu éprouves de la quiètude auprès des gens voués à leur perte, et tu veux goûterà la douceur de l'obéissance alors que ton coeur et avec autre que Dieu, c'est impossible, cela ne se produira jamais, puis il disparu. Al Qurashi a dit : Lorsqu'ils veulent protéger leur coeur, les seigneurs de l'effort spirituel ils le protègent des pensées futiles et des bonnes choses et de ce bas monde. Les exercices spirituels sont essentiellement basés sur ce  genre d'efforts.       

Le quatrième bienfait : Arriver à l'ascètisme dans ce bas monde et s'en contenter. Il y a dans cela un honneur pour le serviteur et une perfection, c'est la cause de l'amour divin, comme le prophète que les prières et les bénédictions soient sur lui a dit : "Soit un ascète dans ce monde et Dieu t'aimera, et soit détaché par rapport à ce que les gens possèdent entre leur mains et ils t'aimeront. Il n y a aucun doute sur le  fait que s'isoler des gens, et ne pas regarder vers leur condition dans la poursuite dévouée de ce bas monde,  met à l'abri de leur fatigue et de leur peine dans le but que nous venons d'évoquer, cela met aussi à l'abri contre les mauvaises habitudes et les comportements vicieux. Ceux par contre qui se mélangent aux gens se trouvent soumis aux mêmes choses qu'eux. On rappporte que le prophète Jésus Issa que la paix soit sur lui a dit : Ne vous asseyez pas avec les morts sinon votre coeur meurt.  Ses compagnons lui demandèrent et qui sont les morts O Esprit de Dieu. Il répondit ceux qui aiment ce bas monde et qui le convoitent.

Le cinquième bienfait : c'est d'être préservé des mauvaises fréquentations et de se mêler aux personnes vils. Se mêler à de tels personnes c'est être exposé à un très grand danger et à une corruption très grave. D'après certaines traditions prophétiques : s'assoir avec des mauvaises personnes c'est comme s'assoir avec un soufflet, s'il ne te brûle pas avec ces étincelles, tu t'imprègne de son odeur. Sidi Abd Rahman Al Majdhoub a dit : S'assoir avec des personnes qui ne sont pas bonnes t'avilis, même si tu es pur. Dieu a révélé à Daoud que la paix soit sur Lui :" Daoud pourquoi tu n'as pas tout abandonné en restant seul. Il lui répondit : O Mon Dieu j'ai accepté la création pour toi. Il lui répondit: O Daoud sois vigilant et reprends toi des amis par contre chaque frère qui ne t'assiste pas pour que je sois content de toi ne le prend pas pour compagnon. C'est ton ennemi qui durcit ton coeur et qui t'éloigne de moi. Si tu veux des compagnons alors ça doit être des soufis, leur compagnie est un trésor inestimable. Al Jounayd a dit : Si Dieu veut du bien à un de ses serviteurs il le place parmi les gens du soufisme et lui interdit la compagnie des littéralistes un autre a dit : Par Dieu celui qui a réussi ne l'a pu que parce qu'il a fréquenté ceux qui ont réussi.

Le sixième bienfait : se consacrer totalement à l'adoration et à l'évocation et l'affermissement dans la piété et la crainte réverentielle. Il ne fait aucun doute sur le fait que si un adorateur est seul il se consacre à l'adoration de son seigneur. Le coeur et les membres se rassemblent communèment pour effectuer les actes cultuels car il y a peu de choses qui viennent les distraire de cela. Il est dit dans Al Qout : "Quant à la retraite spirituelle, elle a pour effet que le coeur se vide des créatures, et que l'aspiration se concentre sur le créateur et la crainte réverentielle. La retraite spirituelle renforce aussi la détermination à être ferme et résolu (dans la religion). Le septième bienfait : c'est de trouver de la douceur dans les actes d'obéissances, ceci est vrai et a été experimenté. Abou Talib a dit : le disciple ne devient réelement sincère que lorsqu'il trouve de la douceur dans la retraite spirituelle, une force et un dynamisme qu'il ne trouve pas lorsqu'il est en public, et jusqu'à ce qu'il ne trouve de la compagnie, de l'intimité, de la familiarité  que dans la solitude, et que son âme soit en retraite et que les meilleurs oeuvres soient faites en secret. Le huitième bienfait : le repos du coeur et du corps, car la fréquentation des gens amène forcèment la fatigue du coeur car on accorde beaucoup d'attention et d'importance à leurs affaires, cela amène aussi à la fatigue du corps car on s'attèle à essayé de répondre à leurs demande et à accomplir ce qu'ils veulent. Bien que cela soit récompensé, on manque quelque chose d'encore plus grand et de plus important c'est réunir le coeur en présence du Seigneur.

Le neuvième bienfait : se protéger ainsi que sa religion de l'exposition au mal et aux querelles qu'entraîne forcèment la fréquentation des gens, car l'égo à un penchant à vite tomber dans ses travers quand elle rencontre les gens occupés par ce bas-monde, elle essaye même de les reléguer au second plan.

Shafi'i a dit :

 Celui qui veut goûter à ce bas-monde sache que je l'ai consommé

J'ai connu ses tortures et ses tourments

Je n y ai vu qu'illusion et fausseté

Comme lorsque un mirage apparait dans le désert

Ce n'est qu'un cadavre impossible d'éviter

pour lui l'attirance et la convoitise des chiens

Si tu l'évites tu vivras sans être inquiété par ses gens

Si tu te fais attirer ses chiens te happeront

Bienheureuse l'âme qui se terre au fond d'une pièce

Fermant les portes et baissant son voile.

Le dixième bienfait : l'ancrage en tant qu'adoration de la méditation et du discernement au travers de la réflexion. C'est le principal objectif de la retraite spirituelle. Il est dit dans une tradition prophètique : méditer une heure et meilleur que soixante dix ans d'adoration. Le prophète de Dieu Jésus que la paix soit sur lui a dit : Bienheureux et celui dont les mots sont évocation de Dieu, le silence méditation et le regard enseignement. Les personnes les plus éduquées et les plus compréhensives sont celles qui rabaissent leur égo et qui agissent en fonction de l'au-delà. Ka'b a dit : Celui qui désir l'au-delà et ses honneurs qu'il médite beaucoup. C'était le plus grand acte d'adoration d'Abou Darda, c'est ainsi qu'il est arrivé à la réalité des choses et qu'il a pu distinguer le vrai du faux. Par la méditation on peut avoir accès au maux cachés de l'égo ainsi qu'à ses ruses, et on devient vigilant face aux illusions de ce bas monde. On arrive ainsi à connaître les diffèrents pièges et les anticiper afin de se protéger et de se purifier.

Al Hassane a dit : La méditation est un miroir qui te montre le bien et le mal que tu fais, elle te permet de voir aussi la grandeur et la majesté de Dieu si tu réflechis à ses versets et à ce qu'il a façonné. Tu te rends aussi compte des grâces et des bienfaits apparents et cachés. Tu bénéficies grâce à cela d'état spirituels élevés et lumineux qui font disparaître les maladies du coeur et il accède par la même occasion à la droiture. Le Shaykh Ibn 'Abbad a dit : Voici les fruits de l'isolement des gens du commencement, en ce qui concerne les gens de la fin du cheminement, ils sont toujours accompagné par la solitude, même s'ils sont au milieu des créatures car ils sont forts spirituellement et ils sont préservé de la séparation par les voiles de l'unïon, la séparation signifie le monde sensible. Pour eux se mélanger aux gens ou être en retraite est équivalent, car ils prennent leur part dans chacune des situations, et rien ne prend de leur part. C'est ce sens que le maitre de nos maitres Al Majdhoub a dit : Les créatures sont des champs de lumières dans lesquels j'ai brouté. Ce sont aussi des grand voiles mais l'accès se fait par eux.


Ailleurs sur Âme Horizon

Iqad al-Himam : Sagesse 9

La nature des œuvres s'est diversifiée, afin que descendent différents états spirituels. Dans cette sagesse la diversification implique la multiplicité, et les oeuvres sont les expressions des mouvements...

Iqad al-Himam : Sagesse 8

S'Il t'ouvre une voie dans la connaissance qu'importe si tes œuvres sont minimes. Il ne l'a fait que parce qu'Il veut se faire connaître à toi. Ne sais-tu pas que la connaissance est ce qu'Il te donne alors que les...

Iqad al-Himam : Sagesse 7

Ne doute pas de Sa promesse si elle ne se réalise pas au moment déterminé, car cela pourrait nuire à l’œil de ton cœur et éteindre la lumière de ton secret. Douter de quelque chose...


Commentaires (0)

Nouveau commentaire