Iqad al-Himam : Sagesse 3

Publié le 30/01/2016 par Karim C (Soufisme)

Les murs de la prédestination ne pourraient être transpercés par les aspirations préalables.

 

L’aspiration ou ambition spirituelle (Himma) est la force que le cœur projette lorsqu’il recherche quelque chose avec dévouement. Si ce qui est recherché est élevé, comme la connaissance de Dieu ou son agrément, cela s’appelle une haute aspiration. Si la chose recherchée rabaisse, telle que courir après les biens de ce monde, alors c’est une basse aspiration. Avoir des ambitions préalables élevées est un gage de qualités innées ; requises si l’on désire se purifier. On peut dire d’une autre manière que les murs de la prédestination ne peuvent être transpercés par les aspirations préalables. Cela signifie que si le connaissant ou le disciple (Fâqir) aspire ou ambitionne à quelque chose, et que celle-ci devient de plus en plus forte, alors Dieu fera advenir la chose visée en un instant parce qu’Il est capable de tout. Les volontés, les décisions et les actes deviennent alors ceux de Dieu. Le Shaykh de notre Shaykh Moulay al Arbi dit : « Si le disciple sincère est annihilé dans le Nom lorsqu’il ambitionne quelque chose, celle-ci survient. » Voilà la signification de la sagesse concernant les aspirations et la prédestination. Dans certains récits, on rapporte que Dieu le Très-Haut dit : « O Mon serviteur, Je suis Dieu, quand Je dis à une chose “soit”, elle est ! Obéis-Moi, et Je ferai en sorte que lorsque tu dis à une chose “soit”, elle est. » Une tradition prophétique authentique le dit aussi : « Quand Je l’aime, alors Je suis sa vue, son ouïe, ses mains, Je serai pour lui un soutien, s’il Me demande, Je lui donne […] »

 

Il faut noter cependant que la volonté et l’ambition ne se dissocient pas du décret et du destin Divin ; elles sont en harmonie totale avec Sa volonté. Si l’aspiration (Himma) d’un connaissant se dirige vers une chose en harmonie avec le décret divin, c’est par la permission de Dieu. Si les remparts de la prédestination se dressent, l’ambition n’essaye pas de forcer le passage. Au contraire, elle fait preuve de bienséance, s’harmonise avec la prédestination et revient à son état de servitude, sans regret ni tristesse. Elle se réjouit de revenir à la place qui lui est désignée et de retrouver son attribut de servitude. Le Shaykh de nos Shouyoukh Sidi Ali a dit : « Quand nous disons quelque chose et qu’elle se produit, nous éprouvons de la joie, et si elle ne se produit pas, cette joie est multipliée par dix. » Ceci, car il a reçu la connaissance divine. On a demandé à un des connaissants : « comment as-tu acquis la connaissance divine ? » Il a répondu : « en abandonnant et en contrariant toute volonté propre », et cela est le résultat d’une forte aspiration. Si celui qui a une ambition est malveillant comme l’envieux ou le sorcier qui jette le mauvais œil, il se peut que ce qu’il a visé se réalise avec la permission de Dieu, mais lui non plus ne traverse pas les remparts de la prédestination avec ses ambitions. Ce n’est que par la volonté de Dieu, l’Unique, le Contraignant, que cela s’est produit. Le Très-Haut a dit : « ils ne sont capables de nuire à personne qu’avec la permission de Dieu. » Le Très-Haut dit également : « Mais vous ne pouvez vouloir que si Dieu veut. » Le prophète, que la prière et les salutations soient sur lui, a dit : « Tout est prédestiné et décrété, même l’incapacité (faiblesse) ou l’intelligence. » Ceci concerne tout acte fait avec ardeur, quant à l’aspiration faible, rien ne se produit, car elles ne peuvent influer sur ce qui les a précédées, que cela soit dans le bien ou dans le mal. Les métaphores des remparts et de l’action de les pénétrer signifient que celui qui essaye de pénétrer les remparts ne se rend pas compte des forces qui sont confrontées à celle de l’ambition (himma) du disciple face aux murs du destin. D’un côté, il y a Celui qui assiège, c’est le Contraignant, et d’un autre côté, il y a le serviteur insignifiant dont la force n’est d’aucune utilité.

 

Si l’aspiration spirituelle ne peut briser les remparts de la prédestination, alors que dire du fait de vouloir choisir ce que l’on veut et de se charger de soi-même (tadbir) comme le dit la sagesse suivante.

 


Ailleurs sur Âme Horizon

Iqad al-Himam : Sagesse 2

Ta volonté de détachement, de renoncer par toi-même aux causes auxquelles Allah te permets d’avoir recours est la marque d’une passion enfouie, et ta volonté de recourir aux moyens, alors...


Commentaires (10)

Nouveau commentaire

de Karim C Mardi 17 mai 2016 à 22h58

Merci beaucoup pour toutes ces précisions qui nous encouragent à persévérer dans le dhikr et surmonter les moments de lassitude. cependant, je voudrais avoir un peu d'expli-cation concernant les actes ou actions qui doivent accompagner le dhikr évocation de la langue(le dhikr des membres).

Que Dieu vous récompense pour l'effort que vous fournissez pour mieux nous édifier.

Alors

Pour cette question quels sont les actes ou actions venant accompagner le dhikr de la langue, la réponse n’est pas figée, cela dépend de la situation de la personne ses problèmes, son état. D'une manière générale tout acte qui permet de créer une dynamique positive, rétablir un équilibre, contribuer d'une manière positive à soi-même, ses proches, ses voisins à la société.
Plusieurs ahadith par exemple poussent aux actes et aux actions pour compléter les actes


D'après Jabir Ibn 'Abdillah (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit à Ka'b Ibn Oujra (qu'Allah l'agrée): « Ô Ka'b Ibn Oujra ! Le jeûne est une protection, l'aumône éteint les péchés et la prière est un rapprochement.
" La foi comporte plus de soixante ou plus de soixante-dix branches (degrés), dont la plus élevée est l'affirmation qu'il n'y a de divinité vrai digne d'être adoré qu'Allah, et la moindre c'est d'enlever les saletés du chemin et la pudeur est l'une des branches de la foi".

Abû Sa'id al Kudri a dit : J'ai entendu l'Envoyé d'Allah dire « Quiconque constate un fait blâmable doit intervenir pour le corriger par la main, s'il n'est pas capable qu'il le fasse par la langue, s'il n'en est pas capable qu'il le désapprouve en son for intérieur, c'est là le degré le plus faible de la foi »
On voit donc un peu à travers ces ahadiths un petit aperçu de ce qui peut être fait, mais il y a tant d'autres d'actes et d'actions.
Cependant seul un maître spirituel véritable peut t'indique les actes qui correspondent le mieux à toi à l'instant T.

de Anonyme Dimanche 08 mai 2016 à 12h33

Salam aleykum je crois avoir posté une question mais je ne sais pas si elle a été validé par les administrateurs. Donc je la repose . Est ce que la himma est le fruit de la Volonté de Dieu ? Est ce qu'on choisit cette aspiration ?
Le destin peut il être en conséquence modifie ?

de Karim C Mardi 10 mai 2016 à 12h28
Salam

Nous répondrons à tes questions inchallah

de Anonyme Mardi 03 mai 2016 à 09h53

Salam aleykoum, merci pour cet ėclairage. Comment peut on expliquer que parfois en plein dhikr les idées noires se fassent de plus en plus intenses, ainsi que les réactions corporelles liées au djinn?

de Anonyme Mercredi 11 mai 2016 à 15h44
Wa 3Aleykoum, il est tout à fait normal que parfois en plein dhikr les idées noires se fassent de plus en intenses en effet, l'équilibre universel est ainsi il y a Le Bien, et il y a le Mal, qui se livrent une guerre perpétuelle et ce, jusqu'à la fin du monde.
Revenons aux idées noires : Un passage coranique explique le procédé satanique que vous évoquez en parlant de l'origine, des modalités et en posant aussi les fondations pour expliquer aussi les réactions physiques liées au djinn

12. Dieu dit : " Qu'est-ce qui t'a empêché de te prosterner lorsque Je te l'ai ordonné ? " Il répondit : " Je suis meilleur que lui. Tu m'as créé de feu, et lui Tu l'as créé d'argile ".
13. Dieu dit : " Descends d'ici ! Tu n'as pas à t'enfler d'orgueil en ce lieu. Sors donc, car tu fais partie des destitués ! "
14. Il dit : " Accorde-moi un délai jusqu'au jour où ils seront ressuscités ".
15. Dieu dit : " Oui, ce délai t'est accordé ".
16. Il dit : " Puisque Tu m'as égaré, je leur obstruerai Ta voie droite,
17. puis je les harcèlerai, par-devant et par-derrière, sur leur droite et sur leur gauche. Et Tu ne trouveras, chez la plupart d'entre eux, aucune reconnaissance ".
18. Dieu dit : " Sors d'ici, méprisé, rejeté ! Ceux d'entre eux qui te suivront, J'en remplirai la Géhenne avec vous tous ".
19. " O Adam ! Habite le Jardin, toi avec ton épouse. Mangez de ses fruits partout où vous voudrez ; mais n'approchez pas de l'arbre que voici, sinon vous compteriez parmi les iniques ".
20. Alors, Satan leur chuchota qu'il leur ferait voir ce qui leur avait été caché de leur nudité. Il dit : " Votre Seigneur ne vous a interdit l'approche de cet arbre que pour vous empêcher de devenir des anges ou d'être immortels ".
21. Il leur jura : " Je suis, pour vous, un conseiller sincère ".
22. C'est ainsi qu'il les fit chuter par tromperie. Lorsqu'ils eurent goûté aux fruits de l'arbre, leur nudité leur apparut et ils se mirent à la couvrir de feuilles du Jardin. Leur Seigneur les appela : " Ne vous avais-je pas défendu cet arbre ? Ne vous avais-je pas dit que Satan est pour vous un ennemi déclaré ? "
23. Ils dirent : " Notre Seigneur ! Nous nous sommes fait tort à nous-mêmes. Si Tu ne nous pardonnes pas, si Tu ne nous fais pas miséricorde, nous serons certainement perdus ".

Nous voyons dans ce passage que dans le verset 16 Satan Maudit soit-il a dit je leur obstruerai Ta voie droite. Ainsi chaque personne qui veut prendre la voie de Dieu trouvera comme obstacle satan qui se mettra en travers de ce chemin.
Dieu dans son infinie miséricorde fit parler Satan et lui décrire les moyens qu'il allait utiliser afin de nous donner un aperçu de ses méthodes.
Satan dit
« puis je les assaillirai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants. »
Il ne s'agit pas d'une interprétation littérale qu'il faut faire de ce passage, nos maîtres nous ont dit
Une des significations de ce verset est qu'il assaille l'être humain par devant en lui faisant désespérer de l'avenir, par derrière en lui rappelant toujours son passé afin de l'empêcher d'avancer pour qu'il ne vive que dans un temps révolu. Satan s'attaque à la droite des gens en faisant en sorte que l'on veuille arriver au niveau de ceux que l'on considère comme meilleur que nous et que l'on désespère, il s'attaque à la gauche des gens en les faisant croire supérieur à certains de sorte qu'ils deviennent orgueilleux.

En somme lorsqu'une personne est sur la voie droite effectuant des choses qui font partie de cette voie comme le dhikr et bien satan viendra obstruer leur chemin en les assaillants de toutes parts ainsi pendant le dhikr des idées noires peuvent apparaître afin de dévier le croyant.

ainsi que les réactions corporelles liées au djinn
. »
Pour la seconde partie de ta question, Incha Allah des vidéos sur l'exorcisme sont à venir dans lesquels les points seront traités.

Nous allons brièvement parler de deux pistes évoquées dans le Coran et la Sounnah.
Tout d'abord revenons au verset 12

ITu m'as créé de feu, et lui Tu l'as créé d'argile ".

Dans une autre sourate

Et Il a crée les djinns de la flamme d'un feu sans fumée »
(Sourate 55 verset 15)


Nous voyons que Satan est composé principalement de feu, alors que l'homme est composé principalement d'argile.

Puis il y a un hadith authentique qui dit :

«Satan circule dans le fils d'Adam comme circule le sang dans les veines »

Nous voyons donc que Satan circule dans l'humain comme le sang et qu'il a accès à son corps.

Maintenant si nous prenons les compositions des deux êtres, nous voyons qu'elles sont principalement différentes et que Satan circule dans l'humain. Ainsi Satan qui circule dans l'humain ; si celui-ci présente des déséquilibres spirituels (cœur malade), cela entraine des déséquilibres dans sa structure corporels (corps malade) qui permettent au Djinn d'avoir un impact et de pouvoir exercer une influence visible à l'oeil nu.

Sans rentrer dans les détails les djinns peuvent donc avoir un impact sur certaines parties du corps humain (cerveau, organes génitaux, appareil digestif, système nerveux) ce qui peut avoir des effets sur le corps.

Ce qui nous pousse à avoir un regard un peu novateur sur « l'exorcisme » ou « la thérapie des nuisances occultes »

En effet la véritable thérapie doit allier plusieurs disciplines dans chaque disciplines il y a un pannel de sous disciplines tout est complémentaires . D'une manière non exhaustive je citerai la « taxologie » (catégorie de personne) la médecine (traditionnelle et moderne). Le dhikr (évocation d'Allah), la diététique.
En effet dans « l'irrationnel » il n y a que du rationnel et la maîtrise générale et globale de toutes ces disciplines nous permettent de mettre le doigt sur les problèmes leur origine et de le traiter coraniquement et médicalement mais aussi de les expliquer scientifiquement.

Dieu est Savant

de Anonyme Vendredi 13 mai 2016 à 18h30
Merci pour cette réponse très claire Karim

de Karim C Lundi 02 mai 2016 à 00h50

Wa 3aleykoum Salam
Tout d'abord nous nous excusons délai mis pour vous répondre, c'est un oubli de notre part.

Au Nom de Dieu le Clément le Miséricordieux que les prières et les salutations soient sur notre bien aimé prophète.

Votre question est de savoir l'interaction qu'il pourrait exister entre les effets néfastes de la sorcellerie ou du mauvais oeil et l'effet du dhikr.
La réponse réside dans les paroles du bien aimé et dans le coran.
En effet il existe un grand nombre de paroles prophétiques parlant du dhikr et des invocations de protection. Les compiler ici serait trop long.

Vous avez par exemple la sourate al Falaq (l'aube naissante) qui a été révélée avec sourate An Nass (les hommes) après que le prophète ait été touché par la sorcellerie, après avoir récité cette sourate bénie sur un fil noueux qui contenait des cheveux et une dent du prophète, le fil s'est dénoué, et l'état du prophète que les bénédictions soient sur lui s'est amélioré. Ces sourates s'appellent al mou3widatayn.

Abû Hurayra a rapporté que l'Envoyé d'Allâh que les bénédictions soient sur lui a dit :
« Dans la sourate « La Vache », il y a un verset [Âyat al-Kursî] qui est le Chef des Versets du Coran, il n'est pas récité dans une maison sans que le démon ne la quitte.

Comme nous pouvons le voir et bien il y a une réélle interaction entre le dhikr et les effets néfastes de la sorcellerie dans le sens ou le dhikr repousse certaines créatures nuisibles vivant dans ce que l'on appelle le monde invisible, il peut même en détruire.

La modalité d'action du dhikr est très étendue, on peut en évoquer deux : -les vibrations qu'il peut émettre, ou par la lumière non visible à l'oeil nu qu'il peut dégager. Cette lumière ou cette vibration sont incompatibles avec la composition même de l'être nuisible en question, ainsi face à ses effets l'être nuisible ne peut que s'affaibli et s'épuiser à petit feu s'il reste, déguerpir ou si la lumière émise ou la vibration sont vraiment trop fortes il peut même succomber.
En outre Le Dhikr présente aussi un autre aspect il permet de rétablir un équilibre à l'intérieur de la personne.
Allah dit dans la sourate 13 verset 28 : « les coeurs ne s'apaisent-ils pas au souvenir de Dieu ? »
En effet avec un cœur apaisé et tranquille, une personne est plus forte et plus armée pour affronter les difficultés auxquelles elle fait fasse.
L'évocation de Dieu a un aspect tranquillisant sur le plan psychologique. Se remémorer une entité supérieure bienveillante (en l'occurrence Dieu) en évoquant Ses qualités ou Ses attributs ainsi que l'effet de répétition provoque un effet de stabilisation au sein de l'interne de la personne et efface les pensées négatives et facilite l'émission de pensées positives.

Le prophète que les salutations soient sur lui rapporte que Dieu a dit : Je suis comme Mon Serviteur m'imagine.
Ainsi l'esprit est plus clair, la capacité de compréhension s'aiguise. On est donc plus à même de puiser au fond de nous pour trouver les solutions nous permettant de répondre correctement à une situation donnée, ou bien de pouvoir l'appréhender.

Pour résumé les effets du dhikr sur la sorcellerie et sur la personne nous allons utiliser un verset sourate an naml verset et dévoiler un de ses aspect interne « Quand les rois pénètrent dans une cité, ils la mettent à sac et ils font de ses plus nobles habitants les plus misérables des hommes. C'est ainsi qu'ils agissent. »
Ici les « rois » représentent les manifestations d'Allah le Très-Haut par ses attributs et ses qualités, qui « pénètrent »c'est-à-dire qui rentre en profondeur majestueusement à force de persévérance et d'abnégation « une cité » c'est-à-dire quoi que ce soit de ce monde qui soit entouré d'impuretés comme un démon, un objet, le coeur d'une personne. « Ils la mettent à sac » la traduction plus appropriée aurait été dans ce cas rendue caduque, nulle et non avenue. Donc ici quand il s'agit d'un objet, d'un démon, d'une sorcellerie, la manifestation qui y pénètre avec majesté rends ceci invalide, et s'il s'agit de l'égo et bien, ils le rendent insignifiant sans aucune valeur. Enfin la dernière partie « et ils font de ses plus nobles habitants les plus misérables des hommes » Cela signifie que les passions qui habitaient le coeur des hommes et qui était tenu en haute estime sont reléguées à une place méprisable. Quand il s'agit de démons ou de sorcellerie ou bien d'objets de ce monde entourés de choses viles « les plus nobles habitants » signifie l'effet et l'impression qu'ils donnaient de magnificence et d'influence est transformé en quelques chose de misérables d'insignifiants et même de repoussant. Donc lorsque les manifestations divines pénètrent avec majesté un coeur ou un objet ou une créature vils de ce monde, elles effacent tout et mettent en exergue l'aspect insignifiant repoussant des passions ou des impressions laissées.

Cette réponse est non-exhaustive mais elle permet d'avoir un aperçu sur les interactions du dhikr sur la sorcellerie, bien évidemment le dhikr évocation de la langue doit être accompagné du dhikr des membres c'est-à-dire la mise en place d'actions ou d'actes.

Dieu est le plus savant !

de Anonyme Dimanche 08 mai 2016 à 12h45
Salam aleykum pouvais vous re expliquer l'interprétation de la sourate naml si j'ai bien compris la connaissance ou la manifestation des attributs divins permettent de repousser ce qui est considéré comme nefaste ou méprisable à savoir l'ego ou les influences sataniques ?
Autre question je pense m'éloigner du sujet primaire l'ego est il considéré de la même manière que les influences sataniques?
Comment diriger l'ego de manière constante a l'aspiration ?
Baraka Allahu fikouma pour ces savoirs lumineux

de Dicka Mardi 10 mai 2016 à 18h34
As Salam Aleykoum cher frère,

Merci beaucoup pour toutes ces précisions qui nous encouragent à persévérer dans le dhikr et surmonter les moments de lassitude. cependant, je voudrais avoir un peu d'explication concernant les actes ou actions qui doivent accompagner le dhikr évocation de la langue(le dhikr des membres).

Que Dieu vous récompense pour l'effort que vous fournissez pour mieux nous édifier.

de Dicka Mercredi 02 mars 2016 à 18h07

As salam aleykoum,
En vous félicitant pour la clarté des vos articles, je voudrais savoir "l'interaction qui pourrait exister entre les effets néfastes de la sorcellerie ou du mauvais il et l'effet du dzikr ou de l'invocation de demande de protection auprès du Tout Puissant.

Merci de votre réponse.